FrançaisEnglish
  
     
         
Blog

VEILLE RUSSIE – du 22 janvier au 28 janvier 2022

Équipe de veille Russie : Lauren Lemaire-Hec, Manik Tadevosian, Ilinka Léger

 

22/01/2022: La Russie rejette l’allégation du Royaume-Uni selon laquelle elle tenterait d’installer un dirigeant pro-russe en Ukraine. (Lauren Lemaire-Hec)

La ministre des Affaires étrangères britannique, Liz Truss, a affirmé, samedi 22 janvier, que Moscou cherche à installer un dirigeant pro-russe en Ukraine. Selon les informations du ministère des Affaires étrangères britannique, certains hommes politiques ukrainiens, dont Evguéni Mouraïev, à la tête du parti politique “Nashi”, auraient des liens avec les services de renseignement russes. “Nashi” est considéré comme favorable à la Russie – ce qu’a démenti ce dernier dans une publication sur le réseau social Facebook: “Le temps des politiciens pro-occidentaux et pro-russes en Ukraine est à jamais révolu.” Le Kremlin a rapidement réfuté les allégations en les qualifiant de désinformations. La porte-parole du ministère russe des Affaires étrangères, Maria Zakharova, a également demandé au ministère des Affaires étrangères britannique de cesser ses activités provocatrices, de cesser de répandre des absurdités.

25/01/2022: La Russie ajoute Alexeï Navalny et ses associés sur la liste des “terroristes et des extrémistes” du Rosfinmonitoring (Lauren Lemaire-Hec)

Alexeï Navalny a été placé sur la liste des terroristes et extrémistes par le service russe des renseignements financiers (Rosfinmonitoring), mardi 25 janvier. Cette décision survient un an après l’arrestation de l’opposant politique, effectuée lors de son retour d’Allemagne où il avait reçu des soins à la suite d’un empoisonnement, dont il tient Vladimir Poutine pour responsable. “L’équipe de Navalny” a précisé dans un communiqué sur l’application de messagerie instantanée Telegram, que les avocats Lubov Sobol et Vyacheslav Gimadi, ainsi que Georgy Alburov et Ruslan Shaveddinov ont également été ajoutés à la liste. Désormais, sur les 22 personnes considérées depuis le 25 janvier comme terroristes et extrémistes par le Rosfinmonitoring, 12 sont des militants liés à Navalny. La liste recense plus de 12 000 personnes condamnées, entre autres, en vertu des articles sur les activités extrémistes et terroristes du code pénal russe, faisant l’objet d’une enquête, ou figurant sur des listes internationales d’organisations terroristes reconnues par la Russie. Le statut attribué par le Rosfinmonitoring engendre un gel quasi total des comptes bancaires, l’incapacité à percevoir un salaire, l’interdiction de dépenses de plus de 10 000 roubles par mois ou encore celle de rembourser des emprunts.

25/01/2022: Le porte-parole du président Vladimir Poutine, Dmitri Peskov, affirme que la mobilisation des troupes américaines fait monter les tensions autour de l’Ukraine. (Lauren Lemaire-Hec)

Après que le Pentagone a déclaré la mise en état d’alerte de 8 500 militaires américains, le porte-parole du président russe, Dmitri Peskov, a affirmé le 25 janvier que les actions américaines “attisent les tensions” autour de l’Ukraine. Les Occidentaux, de leur côté, accusent la Russie d’avoir déployé plus de 100 000 militaires à la frontière ukrainienne dans l’optique d’une invasion. Moscou dément ces accusations et nie avoir l’intention d’envahir l’Ukraine. En outre, la Russie a présenté une liste d’exigences en matière de sécurité, notamment la garantie que l’Ukraine ne sera jamais autorisée à adhérer à l’OTAN et que les forces de l’alliance se retireront des pays d’Europe orientale qui y ont adhéré après la guerre froide. Ces exigences ont été rejetées par les États-Unis et l’OTAN qui ont demandé à la Russie de retirer ses troupes postées à la frontières ukrainienne. Selon les déclarations de Dmitri Peskov aux journalistes, “les États-Unis font monter les tensions.”  Il a également ajouté que la Russie constate “ces actions américaines avec une grande inquiétude.”

26/01/2021 : Le bureau du procureur général de Russie déclare les activités de l’organisation polonaise WOT Foundation “indésirables”. (Lauren Lemaire-Hec)

La WOT Foundation est devenue, le mercredi 26 janvier, la 50ème organisation non gouvernementale étrangère dont les activités ont été jugées “indésirables” par le bureau du procureur général de Russie. La fondation organise des conférences avec la participation d’hommes politiques, d’intellectuels et de journalistes partageant des valeurs libérales. Elle a même participé, en 2019, au forum Boris Nemtsov où ont été discutées des stratégies contre la peur en Russie et à l’étranger dans divers domaines (économie, politique, art…). Le bureau a indiqué sur son site web qu’ “il a été établi que ses activités constituent une menace pour les fondements de l’ordre constitutionnel et la sécurité de la Fédération de Russie.” L’organisation n’a cependant toujours pas été inscrite sur la liste des organisations indésirables du ministère de la Justice.

26/01/2022 : Dmitri Kozak, porte-parole et conseiller diplomatique du Kremlin, a assisté à la réunion au format Normandie sur le règlement du conflit ukrainien. (Manik Tadevosian) 

Le 26 janvier des conseillers diplomatiques de chaque pays (Russie, Ukraine, France, Allemagne) se sont réunis dans le cadre du format Normandie pour tenter de trouver une issue à la crise dans la région du Donbass. Intervenant après plus de deux ans d’impasse et une série de pourparlers peu fructueux entre Russes et Américains au cours de la semaine dernière, le format Normandie a finalement abouti à une ébauche de consensus. D’après le communiqué publié, Kiev et Moscou sont parvenus à s’accorder sur la nécessité du maintien d’un cessez-le-feu dans la zone, indépendamment des divergences sur l’Accord de Minsk. Ainsi, Dmitri Kozak, négociateur en chef russe au sein du format Normandie, a déclaré que les discussions n’ont pas été simples, mais “c’est peut-être la première discussion qui a permis de faire l’inventaire de toutes les questions liées à la mise en œuvre de l’accord de Minsk et au règlement du conflit”. Si pour la France, cette réunion avait été envisagée comme un test qui a permis de constater que les Russes étaient “disposés à une désescalade sur ce sujet”, de nombreuses désaccords demeurent entre les belligérants et seront au cœur de la rencontre prévue, à nouveau sous médiation franco-allemande, dans deux semaines à Berlin.

26/01/2022 : Oleg Navalny, le frère d’Alexeï Navalny, est recherché par les autorités russes. (Ilinka Léger)

Le mercredi 26 janvier, Oleg Navalny a été inscrit sur la liste des personnes recherchées par le Ministère de l’intérieur russe suite à une visite à son domicile des services de police qui ne l’y ont pas trouvé. Il avait été condamné en août 2021 à un an de prison avec sursis pour avoir appelé les citoyens russes à manifester en faveur de la libération de son frère, Alexeï Navalny, emprisonné depuis janvier 2021. Les autorités l’avaient alors accusé d’avoir enfreint les normes mises en place pour freiner la pandémie du coronavirus, et lui reprochent aujourd’hui de ne pas avoir respecté les conditions de son sursis. La veille de son ajout sur la liste des personnes recherchées, l’administration pénitentiaire a fait une demande auprès d’un tribunal de Moscou pour voir la peine d’Oleg Navalny évoluer vers de la prison ferme. La Cour a annoncé qu’elle se prononcerait le 18 février.

28/01/2022 : Conversation téléphonique entre Macron et Poutine, les canaux de communication restent ouverts. (Ilinka Léger)

Le vendredi 28 janvier, Emmanuel Macron et Vladimir Poutine se sont entretenus par téléphone pendant plus d’une heure au sujet de la montée des tensions autour de l’Ukraine. Un moment très attendu par le chef de l’État français, qui a juste qu’ici été écarté des négociations tenues entre la Russie et les États-Unis. L’échange a porté sur le refus écrit des États-Unis et de l’OTAN de répondre aux exigences de la Russie sur l’arrêt de l’élargissement de l’OTAN vers l’Est et en particulier en Ukraine. Le Président russe est revenu sur le besoin de contact direct avec les républiques autoproclamées de Donetsk et de Lougansk ainsi que sur la nécessité d’établir un statut juridique particulier pour le Donbass. De son côté, la Présidence de la République française a fait savoir que “Le président Poutine n’a exprimé aucune intention offensive (…). Il a dit très clairement qu’il ne cherchait pas la confrontation.” Après la rencontre, le 26 janvier, des conseillers des chefs d’État et de gouvernement du format Normandie à Paris qui avait abouti à une déclaration commune sur la situation en Ukraine, et cet échange téléphonique, la France qui vient de prendre la Présidence du Conseil de l’Union européenne pour 6 mois, semble vouloir s’imposer en tant que médiateur sur le dossier ukrainien.

28/01/2022 : La Russie achemine des réserves de sang et du matériel médical vers la frontière ukrainienne. (Ilinka Léger)

Alors que l’entretien téléphonique entre le Président français Emmanuel Macron et le Président russe Vladimir Poutine a envoyé un signal d’apaisement dans la journée du vendredi 28 janvier, le soir même l’agence de presse britannique Reuters a publié une information exclusive selon laquelle la Russie aurait acheminé des réserves de sang et du matériel médical d’urgence permettant de soigner des blessures de guerre. Selon les propos d’officiels américains rapportés par Reuters, ces informations constituent des indicateurs concrets de la volonté de la Russie de procéder à une invasion en Ukraine.  Lors d’une conférence de presse du Pentagone, le secrétaire à la défense américain Lloyd Austin a déclaré à la suite de ces révélations : “Même si nous ne pensons pas que le président Poutine ait pris la décision finale d’utiliser ces forces contre l’Ukraine, il est clair qu’il en a désormais la capacité”. Le même jour, Lloyd Austin s’est par ailleurs entretenu au téléphone avec la ministre des Armées française, Florence Parly, à propos de la crise ukrainienne et de l’Alliance de l’Atlantique Nord.

 

Previous Article

VEILLE UNION EUROPEENNE – du 22 janvier au 28 janvier 2022

Next Article

VEILLE EUROPE DE L’EST – du 22 janvier au 28 janvier 2022