FrançaisEnglish
  
     
         
Blog

“VEILLE EUROPE DE L’EST (HORS UE) – du 8 au 14 janvier 2022”

10/01/2022: Alexandre Lukashenko suggère le renforcement des capacités de maintien de la paix de l’OTSC à la lumière des événements au Kazakhstan.

Lors d’une session spéciale du Conseil de sécurité collective de l’OTSC ce 10 janvier, Alexandre Lukashenko a profité de l’occasion pour suggérer le renforcement de la capacité de maintien de la paix de l’OTSC. Il a ainsi justifié cette proposition en rappelant que le président du Tadjikistan, Emomali Rahmon, avait prévenu à plusieurs reprises des risques et des menaces associés à l’émergence de cellules dormantes de terroristes et d’extrémistes islamistes dans la région d’Asie Centrale, risques qui auraient été sous-évalués. Lors de la session, il a été souligné que des combattants terroristes professionnels auraient mené les manifestants au Kazakhstan.

11/01/2022: Des réactions biélorusses à la publication de l’enregistrement audio de l’échange du 23 mai 2021 entre le contrôleur aérien biélorusse et le pilote du vol Ryanair Boeing 737-800.

Ce 11 janvier, en réaction à la publication de l’enregistrement audio de l’échange du 23 mai 2021 entre le contrôleur aérien biélorusse et le pilote de Ryanair, Andreï Motolko, chef adjoint du département de Minsk de la commission d’enquête biélorusse, a déclaré aux médias que l’enregistrement avait été modifié. Il a affirmé que plusieurs pistes sonores auraient été combinées et laisseraient des traces de modification numérique. L’enregistrement audio avait aussi fait réagir la partie polonaise qui avait commenté la présence éventuelle d’un officier du KGB biélorusse qui donnait alors des instructions au contrôleur aérien. 

La piste audio avait été enregistrée lors du détournement du vol de ligne Ryanair Boeing 737-800 en provenance d’Athènes et à destination de Vilnius. L’opposant politique Roman Protasevich, passager à bord, avait été arrêté une fois l’avion forcé d’atterrir sous la pression d’un avion de combat MiG-G 29 biélorusse. L’événement s’inscrivait sous fonds de tensions de la “révolution de couleur” biélorusse, et avait causé une crise diplomatique sans précédent entre la République de Bélarus et l’Occident, suivie de sanctions américaines et européennes. Les autorités biélorusses avaient alors déclaré avoir repéré des risques d’attentat à la bombe, raison pour laquelle il avait été décidé d’intervenir sur la trajectoire initiale. Toutefois, l’enquête n’a pas encore permis de vérifier toutes les déclarations, et les enregistrements audio de l’échange en question représentent une preuve essentielle au règlement de l’affaire. 

11/01/2022: Rapprochement diplomatique biélorusse en Italie.

Le 11 janvier, le vice-ministre biélorusse des Affaires étrangères, Sergeï Aleinik, était en représentation diplomatique en Italie où il a rencontré Benedetto Della Vedova, sous-secrétaire d’État du ministère italien des Affaires étrangères et de la coopération internationale, lors d’une visite à Rome. Sergeï Aleinik en a profité pour s’entretenir avec le directeur général de l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture, Qu Dongyu. Ces rencontres ont permis d’aborder les questions de coopération économique bilatérale, les relations actuelles avec l’Union Européenne, mais aussi la mise en œuvre des Objectifs de Développement Durable et les moyens de garantir la sécurité alimentaire mondiale. A savoir que la production agricole biélorusse est un des piliers de son économie et de son identité. Le 10 janvier, Sergeï Aleinik s’était également rendu à l’audience annuelle du Nouvel An du pape François Ier, après quoi il avait pu échanger avec le cardinal Pietro Parolin, secrétaire d’État du Saint-Siège. Le dialogue interreligieux et l’interaction au sein des organisations internationales ont été évoqués.

11/01/2022: Transfert de l’opposante Maryya Kalesnikava en colonie correctionnelle.

Ce 11 janvier, Maryya Kalesnikava, la militante de l’opposition qui avait accompagné la « révolution de couleur » aux côtés de Svetlana Tsikhanouvskaya après avoir été coordinatrice de la campagne électorale de l’ancien chef de Belgazprombank, Viktar Barbaryka, et avait été condamnée à 11 ans de prison en septembre, a été, selon des militants des droits de l’Homme, envoyée à la colonie correctionnelle N°4.

11/01/2022: Le référendum biélorusse à venir fait l’objet de propositions citoyennes.

Dans le cadre du référendum qui sera bientôt organisé au Bélarus, le chef de l’administration présidentielle du Bélarus, Igor Segueïenko, a confirmé, le 11 janvier, lors d’une réunion dédiée, que plus de 4000 propositions d’amendements et d’ajouts à la Constitution du Bélarus ont été reçus de la part de la population. Ces propositions proviendraient, selon lui, de différentes catégories de citoyens, et seraient récoltées et synthétisées par le Centre d’Information Juridique. Il a affirmé que certaines seraient examinées lors de la Commission constitutionnelle. L’intérêt populaire serait principalement tourné vers la politique sociale et vers les fonctions et pouvoirs détenus par l’Assemblée populaire biélorusse. Igor Lutsky, chef adjoint de l’administration du président biélorusse, a rappelé, lors d’une rencontre avec les représentants de l’Oblast de Gomel le même jour, l’importance de la Constitution en tant que garantie de l’indépendance et de la souveraineté du Bélarus. Il a confirmé que les nouvelles dispositions avaient déjà été soumises à discussion et que la nouvelle Constitution ne devrait pas tarder à être soumise à référendum.

11/01/2022: Deux skieuses de fond déclarent avoir été expulsées des compétitions pour des raisons politiques.

Les skieuses de fond Sviatlana Andryiuk et Darya Dolidovich, supposées participer aux jeux Olympiques de Pékin le mois prochain, ont déclaré le 11 janvier,  avoir été interdites de compétition par les autorités.  Des responsables sportifs de l’Union de ski du Bélarus les auraient accusées de soutenir l’opposition au pouvoir présidentiel biélorusse. Leur code FIS, qui permet l’identification des athlètes pour participer à des compétitions supervisées par la Fédération internationale de ski (FIS), avait déjà été désactivé le mois dernier. Il est à noter que Darya Dolidovich est la fille de Sergei Dolidovich, sept fois champion olympique de ski de fond et ayant participé à des manifestations d’opposition suite aux élections présidentielles de 2020. Sa participation au mouvement l’avait mené à quitter son emploi suite à des pressions subies. Les compétitions sportives sont le théâtre des enjeux politiques biélorusses actuels. La sprinteuse biélorusse Krystina Tsimanouskaya avait, lors des Jeux Olympiques de Tokyo l’année dernière, refusé de prendre un vol de retour après avoir été expulsée des Jeux suite à des commentaires à l’encontre des entraîneurs de l’équipe nationale et avait, par la suite, obtenu l’asile en Pologne.

12/01/2022: La Lituanie résilie son contrat de transport de potasse biélorusse avec l’entreprise publique Belaruskali.

La Lituanie a résilié un accord de transport entre son chemin de fer et le producteur de potasse public biélorusse Belaruskali ce 12 janvier, suite aux sanctions américaines appliquées à l’encontre de la République du Belarus depuis août dernier. La potasse biélorusse continuait d’être transportée via la Lituanie, ne faisant pas l’objet des sanctions appliquées par l’Union Européenne sur Minsk. La question avait provoqué des troubles politiques internes en Lituanie, jusqu’à risquer la démission de deux ministres, Ingrida Simonyte, le Premier ministre, et Gabrielius Landsbergis, ministre des Affaires étrangères. 

12/01/2022: Rapprochement diplomatique biélorusse au Vietnam.

Suite à la venue à Hanoï de Mikalai Barysevich, vice-ministre des Affaires étrangères du Bélarus, des consultations ministérielles de la République du Bélarus et du Vietnam se sont tenues ce 12 janvier durant lesquelles il a pu rencontrer le ministre des affaires étrangères du Vietnam, Bui Thanh Son. Il a été indiqué qu’une autre réunion de la commission intergouvernementale sur la coopération commerciale et économique aurait lieu prochainement. Des événements célébrant le 30ème anniversaire des relations diplomatiques des deux Etats sont à prévoir, et des propositions de projets conjoints dans différents domaines de l’éducation, de la science, de la culture et du tourisme ont été faites. L’interaction entre le Bélarus et le Vietnam au sein des organisations internationales a également été discutée. Ce 11 janvier, Mikalai Barysevich avait également pu rencontrer le vice-ministre de l’industrie et du commerce du Vietnam, Dang Hoang An. Des actions conjointes pour lutter contre le Covid-19 auraient aussi été discutées.

12/01/2022: Le Comité d’enquête biélorusse confirme les déclarations de Emil Czeczko à propos d’un massacre prétendument perpétré par les forces polonaises  sur la zone transfrontalière polono-biélorusse.

Ce 12 janvier, le Comité d’enquête du Bélarus, chargé de l’organisation de la collecte d’informations et de l’enregistrement des cas de disparition de citoyens voyageant en Europe occidentale, a déclaré que le militaire polonais Emil Czeczko, qui avait trouvé refuge en Biélorussie après avoir été condamné à 6 mois de prison en Pologne pour avoir intimidé sa mère, a confirmé aux enquêteurs que des meurtres organisés auraient pris place dans la zone frontalière polono-biélorusse, donnant lieu selon ses dires à plus de 240 morts. Les morts seraient des migrants venant chercher refuge en Pologne, dont des femmes et des enfants, ainsi que deux volontaires étrangers. Des militaires polonais auraient enterré les corps dans des fosses préparées à cet effet. Le Comité a notamment divulgué ces déclarations sur sa chaîne Telegram, et confirmé que les enquêteurs travaillaient à la récolte de preuves objectives, et que des demandes seraient faites afin que les organes internationaux compétents ainsi que les Etats du Moyen-Orient et d’Afghanistan concernés par les pertes puissent être saisis des faits. Ces déclarations interviennent dans un cadre de tensions permanentes entre le Belarus et son voisin polonais, accusé d’utiliser les migrants comme moyen de pression et de représailles contre l’Union Européenne. Cette vague migratoire provoquée par le Bélarus aurait poussé la Pologne à ses retranchements, et ce pays européen est accusé par Bruxelles et par la communauté internationale de manquer à ses engagements ainsi qu’au droit à l’asile et aux droits humains. La Pologne utiliserait des moyens violents sur les migrants tentant de pénétrer le territoire et empêche toujours les organisations humanitaires et les médias de se rendre dans la zone. 

12/01/2022: Une conférence scientifique en l’honneur des relations sino-biélorusses.

Ce 12 janvier, une conférence scientifique internationale dédiée aux 30 ans de relations diplomatiques sino-biélorusses s’est tenue à l’Université d’État de Biélorussie réunissant des scientifiques, experts et ambassadeurs biélorusses ayant été accrédités en Chine au cours de ces dernières années. Des rapports scientifiques à propos du développement bilatéral diplomatique, économique, scientifique et de l’éducation ont été présentés. Les différents projets mis en œuvre entre les deux pays ces dernières décennies ont été mis à l’honneur. Une conversation téléphonique entre les dirigeants du Bélarus et de la Chine, Alexandre Lukashenko et Xi Jinping, avait eu lieu ce 10 janvier, ce dont s’était félicité le premier vice-Premier ministre biélorusse Nikolai Snopkov. Cet échange a également marqué le 30ème anniversaire des relations diplomatiques des deux pays. Depuis 30 ans, les deux Etats comptent plus de 25 projets dans les secteurs de l’industrie et de l’énergie à leur actif, et quatre d’une valeur d’environ 2,5 milliards de dollars sont en ce moment mis en œuvre. La Chine finance également plusieurs projets de construction d’infrastructures et de logements sociaux dans la capitale biélorusse. Nikolaï Snopkov a également souligné la position d’investisseur de qualité de la Chine au Bélarus, avec 2 milliards de dollars cumulés depuis 30 ans, dont 1 milliard étaient des investissements directs chinois. Il s’est également félicité du succès de la République du Bélarus à avoir fait certifier plus de 134 entreprises biélorusses pour l’export de leurs produits vers la Chine.

8-13/01/2022: Du mouvement dans les troupes de maintien de la paix biélorusses aux côtés du contingent de l’OTSC au Kazakhstan.

Le 08 janvier, le ministère biélorusse de la Défense avait confirmé l’engagement des troupes biélorusses de maintien de la paix afin de protéger les installations militaires au Kazakhstan. Il avait été rappelé que la mission ne serait que de nature de maintien de l’ordre et de la loi, et ne viserait pas à être menée au combat. Des militaires biélorusses de la 103ème brigade aéroportée détachée de Vitebsk se sont alors envolés pour le Kazakhstan, à bord de cinq avions de transport militaire russes IL 76 depuis l’aérodrome de Machulishchy près de Minsk. Ils étaient spécifiquement chargés de protéger et défendre l’aérodrome militaire, selon les déclarations du commandant adjoint des forces d’opération spéciales des forces armées de Biélorussie, Syarhei Andreyeu. Selon Aleksandr Volfovich, Secrétaire d’État du Conseil de sécurité du Bélarus, le 10 janvier, la situation au Kazakhstan se stabilisait progressivement, le gouvernement ayant notamment repris “le contrôle du Nord et du Nord-Ouest du pays, et près de 90 % des installations, des villes et des régions”. Une certaine instabilité persistait à Almaty et dans sa région environnante. Dans ce cadre, il avait été confirmé que le contingent des Forces collectives de maintien de la paix de l’OTSC ne devrait pas tarder à retourner à ses lieux d’affectation permanents. A la suite d’une réunion entre le président du Kazakhstan Kassym-Jomart Tokayev et le secrétaire général de l’OTSC Stanislav Zas ayant eu lieu ce 12 janvier à Nur-Sultan, le porte-parole de l’OTSC Vladimir Zainetdinov a annoncé le retrait du contingent de maintien de la paix du Kazakhstan, qui a commencé ce 13 janvier et devrait s’achever dans les 10 jours. Le président Tokayev a ainsi confirmé la stabilisation de la situation dans l’ensemble des régions du pays. Suite à cette annonce, les troupes biélorusses de l’OTSC ont commencé à se retirer depuis le Kazakhstan ce 13 janvier et le retrait devrait tenir les délais fixés, selon les déclarations du ministère de la Défense du Bélarus. 

13/01/2022: La présidence polonaise de l’OSCE pour 2022 accueillie par Andrei Dapkiunas, le représentant permanent du Bélarus à l’OSCE.

D’après des propos de Andrei Dapkiunas, représentant permanent du Bélarus à l’OSCE, tenus le 13 janvier lors de la réunion exceptionnelle du Conseil permanent de l’OSCE à Vienne, “un bon niveau de sécurité n’est possible que par le dialogue”.. La cérémonie d’inauguration a permis à la Pologne de présenter les priorités de l’organisation dont elle assurera la présidence en 2022. Andrei Dapkiunas en a profité pour souhaiter la bienvenue au ministre des Affaires étrangères polonais, Zbigniew Rau, et pour le remercier de sa présentation qui, selon lui, témoigne d’une position ouverte dans les discussions à suivre concernant les moyens d’assurer la sécurité globale et indivisible.

14/01/2022: Les médias publics mis à l’honneur en Biélorussie.

Lors de la mise en place d’une réunion avec le Conseil des ministres ayant eu lieu ce 13 janvier, la chaîne Telegram Pul Pervogo a annoncé l’éventuelle création « d’un nouveau ministère, le ministère du Développement numérique et des Communications ». Ce 14 janvier, le président du Bélarus Alexandre Lukashenko a signé un décret exécutif décernant aux professionnels des médias publics des médailles et des lettres de félicitations. Ont notamment été médaillés Anatoly Zankovich, directeur de la diffusion d’information pour la « deuxième chaîne de télévision nationale », Ilya Krevchik, chef du département de production de la Télévision Nationale Étatique et de la Compagnie de Radio, ainsi que Konstantin Prybaylo, correspondant spécial de la rédaction pour la diffusion vers les Etats de la CEI et les pays baltes de TV News (RT). A été saluée leur contribution personnelle au développement de la politique d’information de l’État. Huit personnes au total ont reçu une lettre de félicitations pour leurs capacités de mise en œuvre de la politique d’information de l’État, et pour la couverture objective et complète des événements de la vie sociale, politique et culturelle du pays.

Previous Article

VEILLE SUD-CAUCASE – du 8 au 14 janvier 2022

Next Article

VEILLE RUSSIE du 15 janvier au 21 janvier 2022