FrançaisEnglish
  
     
         
Blog

VEILLE ASIE CENTRALE – du 11 juin au 17 juin 2022

Equipe de veille Asie Centrale : Aliya Yechshanova, Sophie Marc, Mathieu Bailly et Denis Lavaud

14/06/2022: La réunion de la commission Kazakho-Française intergouvernementale à Paris – Aliya Yechshanova – 

Le 14 juin 2022, dans le cadre de la visite de travail , le ministre de l’Industrie et du Développement des infrastructures de la République du Kazakhstan, Kairbek Ouskenbayev à Paris, a mené des entretiens avec le Ministre délégué au commerce extérieur et à l’attractivité auprès du ministre de l’Europe et des Affaires étrangères de la République française, Franck Riester.

Au cours de la réunion, les coprésidents de la Commission intergouvernementale kazakho-française de coopération économique ont souligné l’importance de poursuivre le dialogue, ce qui a permis de confirmer l’intention des deux parties d’élargir et de renforcer le partenariat stratégique, ainsi qu’accroître la coopération en matière de commerce, d’économie, de technologie et d’investissement dans les industries prioritaires. Il convient de noter que les négociations constructives ont été menées dans un esprit de pragmatisme et de confiance mutuelle. En particulier, notant l’humeur générale des entreprises françaises à travailler activement au Kazakhstan, Franck Riester a confirmé l’intention “d’Alstom” d’investir dans l’économie de notre pays à plus de 50 millions d’euros. Il a également noté que “Total Energies” français continuera à mettre en œuvre le projet de construction d’un parc éolien d’une capacité totale de 1 GW.

Suite à la rencontre avec la participation de l’Ambassadeur du Kazakhstan en France, Jean Galiev, les parties ont convenu de suivre les progrès de la mise en œuvre des projets mutuellement bénéfiques prévus et d’organiser le prochain cycle de négociations cet automne.

14/06/2022: Le président Kassym-Jomart Tokaïev signe un décret sur la création d’un nouveau conseil national kazakhstan – Denis Lavaud –

Le 14 juin, le président Kassym-Jomart Tokaïev a signé un décret “sur la création d’un Kouroultaï” (conseil concernant les décisions de portée nationale). Le Kouroultaï est un organe consultatif rattaché au cabinet de la présidence kazakhstanaise. Ce conseil a pour but de travailler sur le développement d’idées et d’avancées pour la consolidation de l’État et des valeurs nationales; il a également une dimension de créateur d’un dialogue constructif entre les représentants de la collectivité, des partis politiques, des secteurs non-étatiques et des organes du pouvoir.

Le conseil, dont les premières assises se sont déroulées le 16 juin, se dérouleront au minimum une fois par an. 

14/06/2022: Échanges de tirs entre des gardes-frontières kirghizes et tadjiks – Denis Lavaud –

Le 14 juin au matin, des échanges de tirs ont eu lieu entre des gardes-frontières kirghizes et tadjiks, aux postes de frontière de Boulak-Bashy de la région de Batken. Vers 7 heures du matin, les gardes-frontières du poste de “Kekh” au Tadjikistan ont tiré en direction du poste frontière de Bulak-Bashy au Kirghizstan, dont les gardes ont répliqué.

Le porte-parole de la République Kirghize a déclaré que « Les gardes-frontières des deux parties ont immédiatement pris des positions de combat. Le représentant frontalier de la République kirghize pour la région de Batken et le représentant frontalier de la République du Tadjikistan pour la région de Sughd se sont entretenus par téléphone. Les chefs des détachements frontaliers des parties sont partis sur les lieux de l’incident” dans un communiqué.

D’autres tirs ont eu lieu vers 8h du matin, et les échanges ont eu lieu durant une vingtaine de minutes. Les représentants des deux parties se sont ensuite rencontrés afin d’éviter une escalade. Bien que la situation reste tendue, les services de sécurité aux frontières des républiques du Kirghizstan et du Tadjikistan travaillent à une stabilisation de la situation.

15/06/2022 : Le Royaume Uni cherche à attirer de la main d’œuvre d’Asie centrale pour les récoltes de cet été – Sophie MARC – 

Le 15 juin, les sanctions économiques des Occidentaux qui frappent l’économie russe depuis le début de la guerre en Ukraine ont fait perdre à la Russie sa place de destination la plus attrayante pour les migrants d’Asie centrale. Les travailleurs de cette région en Russie n’ont en effet plus les moyens d’envoyer à leur famille l’argent qui leur permet de se nourrir. 

En revanche, la main-d’œuvre est venue à manquer de l’autre côté de la Manche, au Royaume Uni, depuis le Brexit, notamment dans les fermes pour les emplois saisonniers. Le Royaume Uni a donc cherché à faire venir cette main-d’œuvre d’Asie centrale pour occuper ces emplois. 

Par exemple, le Kirghizistan a passé un accord en mars avec une société internationale de recrutement dans le secteur agricole, Agri-HR, pour organiser le voyage de ces travailleurs vers le Royaume Uni. Pour 1 000 emplois proposés, 7 000 candidatures ont été reçues, ce qui montre le succès de cette destination alternative à la Russie. 

Autre pays intéressé par la démarche : l’Ouzbékistan dont le gouvernement s’est  d’ailleurs fixé pour objectif de diversifier les destinations de sa main-d’œuvre afin de réduire sa dépendance à l’égard de la Russie.

Previous Article

VEILLE UNION EUROPEENNE – Du 11 juin au 17 juin 2022

Next Article

VEILLE SUD-CAUCASE – du 18 juin au 24 juin 2022