FrançaisEnglish
  
     
         
Blog

VEILLE RUSSIE – du 10 septembre au 16 septembre 2022

Equipe de veille Russie: Ilinka Léger, Enzo Padovan

10/09/2022 : Le Ministère de la Défense russe  annonce le meurtre du dirigeant du groupe terroriste Katiba al-Tawhid wal-Jihad – Enzo Padovan

Le 10 septembre, le journal Meduza a relayé l’information de la mort de Sirojiddin Mukhtarov, terroriste internationalement recherché. A la tête du groupe salafiste Katiba al-Tawhid wal-Jihad (en français : le bataillon de l’unicité et du djihad), il a été tué aux alentours de la ville d’Idleb, en Syrie, le 8 septembre. Le Major général Oleg Yegorov, responsable du Centre Russe de Réconciliation en Syrie, a confirmé l’information le 9 septembre. En effet, ce sont les forces aériennes de Moscou qui se sont occupées de l’assassinat de  Sirojiddin Mukhtarov. Ce dernier, d’origine Kirghize, était parti combattre en Syrie, aux côtés d’autres organisations djihadistes. Son propre groupe recrutait de nombreux ressortissants de l’ex-URSS, notamment des citoyens ouzbèkes ou tadjiks, selon les autorités russes. Sirojidin Mukhtarov était aussi fortement opposé à l’interventionnisme de Vladimir Poutine dans la guerre au Levant, comme l’a démontré l’attaque du métro de Saint-Pétersbourg.

Pour rappel, le 3 avril 2017, une bombe a explosé dans la ligne de métro 2, à Saint-Pétersbourg. L’attentat provoqua la mort de 15 personnes (dont le terroriste), et fit plusieurs dizaines de blessés. Le coupable, Akbarzhon Jalilov, était un citoyen russe d’origine kirghize et ouzbèke, et avait précédemment été en contact avec Katiba al-Tawhid wal-Jihad. Malgré la revendication officielle de l’attentat par une branche d’Al-Qaïda, le gouvernement a identifié Sirojidin Mukhtarov et son groupe comme de potentielles menaces pour le futur, en raison du caractère anti-russe de l’évènement.

13/09/2022 : Le Royaume-Uni refuse d’inviter des représentants russes aux funérailles de la reine – Enzo Padovan

Le 13 septembre 2022, le Royaume-Uni a donné la liste des représentants étrangers invités à assister aux funérailles de la reine Elizabeth II, le 19 septembre. Des dignitaires issus de très nombreux Etats devraient être présents à l’évènement, mais certains pays n’ont pas été conviés. En font partie le Myanmar, la Biélorussie, et la Russie. L’absence du Myanmar s’explique en raison de l’oppression politique des Rohingyas, ainsi que par la nature antidémocratique du régime en place. Quant à Minsk et Moscou, leur exclusion s’explique par la crise ukrainienne, qui dure depuis  le 24 février dernier, et par les sanctions britanniques qui visent ces deux États. Fait intéressant, les autorités militaires birmanes ont poursuivi leurs échanges diplomatiques avec la Russie, malgré la situation internationale en sa défaveur.

Au total, 500 représentants étrangers devraient assister aux funérailles. Bien que Vladimir Poutine ne soit pas invité aux convivialités, il a tout de même présenté ses condoléances au roi Charles III, et la présence russe à Londres semblait de toute façon bien compromise. Le 9 septembre, déjà, Dmitri Peskov, porte-parole du Kremlin, avait annoncé qu’une présence russe au Royaume-Uni «n’était pas envisagée». 

14/09/2022 : Le groupe Wagner est accusé de recruter des prisonniers de droit commun pour se battre en Ukraine – Ilinka Léger –

Une vidéo diffusée sur les réseaux sociaux le 14 septembre a identifié le patron de la société paramilitaire Wagner, Evgeni Prigojine, expliquant, en personne, aux détenus d’une colonie pénitentiaire à 800 km de Moscou les conditions de déploiement des prisonniers sur le front ukrainien. Selon lui, ces derniers bénéficieront d’un abandon des poursuites judiciaires s’ils servent pendant six mois et d’un salaire compris entre 100 à 300 000 roubles par mois (1600 à 5000 €). En cas de décès, la famille devrait recevoir 5 millions de roubles. Cependant, Evgeni Prigojine a annoncé d’emblée qu’en cas de tentative de désertion, les prisonniers-combattants seraient fusillés sans autre forme de procès. Le site d’investigation The Insider a rapporté que l’intervention de Evgeni Prigojine dans la colonie de Iochkar-Ola n’était pas isolée et que la compagnie faisait le tour des prisons du pays. Wagner entretenait autrefois le flou autour du recrutement de ses soldats, mais aujourd’hui communiquerait  volontairement sur ses besoins en hommes en utilisant Telegram et un site internet dédié (wagner2022.ru). Cette nouvelle phase de recrutement traduit les difficultés de l’armée russe régulière et de la société paramilitaire à déployer du personnel militaire qualifié sur le théâtre ukrainien. 

15/09/2022 : Vladimir Poutine prend part au sommet de l’OCS à Samarcande – Ilinka Léger – 

Le président russe s’est déplacé à Sarmacande où se tenait le sommet de l’Organisation de Coopération de Shangaï, qui, pour la première fois en 3 ans, a réuni les chefs d’Etat de l’organisation en présentiel. Le 15 septembre, Vladimir Poutine a ainsi pu rencontrer son homologue chinois, Xi Jinping, pour des négociations bilatérales. Le président russe en a profité pour remercier la Chine de sa position sur la guerre en Ukraine et assurer le soutien de la Russie sur la question taïwanaise contre «les provocations des Etats-Unis». Xi Jinping a, quant à lui, déclaré que la Chine « [était] prête à travailler avec la Russie pour se soutenir mutuellement sur les questions concernant leurs intérêts fondamentaux respectifs ». Le 16 septembre s’est tenu le conseil des chefs d’Etat de l’organisation réunissant le premier ministre indien Narendra Modi, le président kazakh Kassym-Jomart Tokayev, le président kirghize Sadyr Japarov, le président chinois Xi Jinping, le premier ministre pakistanais Shehbaz Sharif, le président tadjik Emomali Rahmon et le président ouzbek Shavkat Mirziyoyev. Une rencontre au format élargi a également intégré les représentants du Bélarus, de l’Iran, de la Mongolie, ainsi que de l’Azerbaïdjan, de la Turquie et du Turkménistan. 

16/09/2022 : Les cas de coronavirus sont en hausse en Russie – Ilinka Léger –

A la tête du Service fédéral de contrôle de la protection des droits des consommateurs et du bien-être de l’homme (Rospotrebnadzor), Anna Popova a annoncé le 16 septembre une hausse des cas de coronavirus à venir dans le mois en Russie. Selon elle, une hausse du nombre de cas d’infection au virus a été observée dans 50 des régions composant la Fédération de Russie (sur 85). Au 16 septembre, selon les données du gouvernement le nombre d’infections en 24h était de de 59 035, le nombre d’hospitalisations de 4178 et le nombre de décès s’élevait à 110. L’agence de presse privée Interfax a souligné que le nombre d’hospitalisations rejoint désormais celui atteint en mars, mais que le nombre de décès est moindre. Après le début de la guerre en Ukraine, les autorités gouvernementales russes ont levé l’ensemble des restrictions concernant le coronavirus ainsi que le port du masque obligatoire. Enfin, selon les données gouvernementales, 61, 81% de la population a reçu une vaccination complète. 

Previous Article

VEILLE CHINE – Du 10 septembre au 16 septembre 2022

Next Article

VEILLE EUROPE DE L’EST – du 10 septembre au 16 septembre 2022