FrançaisEnglish
  
     
         
Blog

VEILLE ASIE CENTRALE – du 12 février au 18 février 2022

Equipe de veille Asie Centrale : Aliya Yechshanova, Sarah Guerin et Denis Lavaud

12/02/2022: Le chef de l’Etat kazakh Kassym-Jomart Tokaïev a rencontré le Premier Ministre russe Mikhaïl Michoustine – Aliya Yechshanova –

Le président kazakh Kassym-Jomart Tokaïev, a rencontré le président du gouvernement de la Fédération de Russie Mikhaïl Michoustine le 11 février à Moscou, dans le cadre d’une visite de travail en Russie. Les décideurs ont examiné les modalités de mise en œuvre pratique des accords conclus lors des négociations antérieures Ils ont abordé les questions visant à développer leur coopération, ainsi que celles liées à la situation internationale et régionale. Le président du Kazakhstan a ainsi rappelé les projets stratégiques avec la participation de KAMAZ, SIBUR et un certain nombre d’autres grandes entreprises de la Fédération de Russie, axés sur l’expansion de la coopération industrielle et s’appuyant sur  le potentiel technologique afin de favoriser l’emploi. Dans le même temps, le Kazakhstan s’est dit déterminé à développer la coopération dans le cadre de l’Union Économique Eurasiatique (UEE). 

13/02/2022: Rapprochements cordiaux entre habitants des villages à la frontière entre le Tadjikistan et le Kirghizstan malgré les tensions – Sarah Guérin –

Au cours du week-end, les 12 et 13 février, des habitants des villages tadjiks Khojai Alo et Somoniyon ont rencontré leurs voisins des villages frontaliers kirghizes d’Oktatyr et d’Ortabuz. Il s’agit de la deuxième réunion informelle des habitants de ces territoires frontaliers du Kirghizstan et du Tadjikistan, suite aux affrontements sanglants qui ont fait deux morts côté tadjik et des dizaines de blessés dans la nuit du 27 au 28 janvier. Les rencontres ont été organisées grâce à la médiation des policiers des deux États, et plus de 100 personnes auraient assisté à la dernière réunion. Les représentants des villages frontaliers des deux États se sont réunis pour cuisiner le «pilaf de l’amitié». Il a été décidé de continuer à organiser des rencontres similaires à l’avenir, dont la convivialité permet de surmonter les tensions et incompréhensions entre habitants des régions frontalières.

14/02/2022: 89 transactions commerciales de matières premières enregistrées au Turkménistan – Aliya Yechshanova – 

Lors des négociations à  la Bourse nationale des matières premières du Turkménistan pour la deuxième semaine de février, 89 transactions ont été conclues pour un montant total des transactions dépassant les  56,4 millions de dollars. Des entrepreneurs des Émirats Arabes Unis, de la Turquie, de l’Afghanistan, du Kazakhstan et du Tadjikistan ont acheté du gaz liquéfié, du pétrole brut, du benzène et de la paraffine purifiée produite dans le complexe de raffineries de Turkmenbashin (TKNPZ). Les représentants des milieux d’affaires des Émirats Arabes Unis et de l’Afghanistan ont acheté du gaz liquéfié produit dans les entreprises des sociétés d’État «Türkmengaz» et «Türkmenhimiýa». En outre, des fils de coton ont été vendus contre des devises étrangères, notamment turques, azerbaïdjanaises et kirghizes. Dans le même temps, sur le marché intérieur, les hommes d’affaires nationaux ont acheté du polyéthylène de haute densité «Türkmenhimiýa» et des tapis faits à la main pour un montant total de plus de 13,9 millions de manats à l’Azerbaïdjan.

14/02/2022: Visite prévue de Recep Tayyip Erdogan à Tachkent en mars – Aliya Yechshanova –  

Le 14 février, à Istanbul, dans la résidence de Vahdetdin, le dirigeant turc a eu des entretiens avec les membres du Conseil des Sages de l’Organisation des États Turciques, au cours desquels les questions de la coopération future des pays participants ont été discutées. En particulier, Recep Tayyip Erdogan a l’intention de se rendre à Tachkent en mars, où se tiendra cet automne le prochain sommet de l’Organisation des États Turciques. 

14/02/2022 : Transition du pouvoir au Turkménistan, annonce de la tenue d’élections présidentielles anticipées et nomination de Serdar Berdymukhamedov comme candidat – Sarah Guérin et Aliya Yechshanova

Le 14 février, le Parti démocrate au pouvoir au Turkménistan a voté à l’unanimité la nomination de Serdar Berdymukhamedov comme leur candidat unique aux prochaines élections présidentielles.. Cette nomination intervient trois jours après l’appel de l’actuel président Gurbanguly Berdymukhamedov, lors d’une session extraordinaire de la Chambre Haute du Parlement, le Khalk Maslakhata, à la tenue d’élections présidentielles anticipées le 12 mars. Il est temps, selon lui, d’ouvrir la voie aux “jeunes dirigeants”. Ces élections auraient lieu conformément à l’article 81 de la Constitution et à l’article 86 du Code électoral. Cette démission non officielle coïncide avec l’anniversaire des 40 ans de son fils, âge auquel les citoyens turkmènes peuvent se présenter à la présidence.  Serdar Berdymukhamedov a occupé différents postes au sein du gouvernement : chef de l’Akhal Velayat, la région centrale du Turkménistan, en 2019,  il a été nommé ministre de l’Industrie et de la Construction en 2020, avant d’être nommé vice-premier ministre et président de la Chambre suprême de contrôle en 2021, année durant laquelle il a également été présenté au Conseil de sécurité de l’État. Gurbanguly Berdymukhamedov devrait conserver un rôle officiel important en tant que président du Sénat. Le président sortant est aussi président du Conseil de sécurité de l’État et commandant en chef suprême des forces armées. Une succession dynastique pressentie se met ainsi en place au Turkménistan, qui  n’a pas encore été tentée ailleurs en Asie centrale, bien que certains experts pensent que le président du Tadjikistan, Emomali Rahmon, prépare cette voie pour son propre fils, Rustam Rahmon. 

Le 11 février, lors de sa réunion, le Khalk Maslakhaty avait également discuté de l’avenir de la vie politique et socio-économique du pays et avait signé un certain nombre de documents liés au programme économique et d’investissement pour 2022 en définissant la stratégie du Turkménistan jusqu’en 2052. 

14/02/2022 : Moscou et Kaboul renforcent leurs forces à la frontière du Tadjikistan sur fond de nouvelle détérioration de la situation au Gorno-Badakhshan – Sarah Guérin –

Le chef d’état-major général des forces armées talibanes Kari Fasihuddin Fitrat a annoncé le 14 février l’envoi de 10 000 soldats dans les provinces afghanes du nord-est de Kunduz, Takhar et Badakhshan, limitrophes du Tadjikistan. Ce déploiement est en partie une réponse à la décision russe de renforcer sa présence militaire dans la région autonome du Gorno-Badakhshan au Tadjikistan pour tenter d’y empêcher de nouvelles crises. Les autorités afghanes sont également inquiètes de la minorité tadjike du nord de l’Afghanistan, particulièrement rétive au pouvoir taliban. Mais le déploiement des troupes est également destiné à envoyer un message à la Russie et à démontrer l’importance de l’assistance afghane dans la stabilisation de la frontière entre le Tadjikistan et l’Afghanistan, alors que Kaboul souhaite que Moscou l’aide à mettre fin au gel des avoirs des talibans par les États-Unis.

La situation dans le Gorno-Badakhshan, aussi appelé Pamir, n’a jamais réellement été stable depuis la fin de l’ère soviétique. La situation s’y est à nouveau détériorée en novembre 2021 suite au meurtre controversé d’un militant local du Pamir par les services de sécurité tadjiks. Mais cette fois, l’instabilité de la zone prend une tournure dangereuse, en raison de la montée en puissance des forces russes et afghanes ainsi que l’intensification de l’activité chinoise dans l’est du Tadjikistan. Des analystes moscovites prédisent même que le Tadjikistan sera le théâtre du prochain affrontement de l’espace post-soviétique. Les risques que l’instabilité au Pamir fait courir à Moscou sont évidents. Si le gouvernement central du Tadjikistan y perd le contrôle, alors le trafic de drogue et les flux de réfugiés en provenance d’Afghanistan pourraient augmenter. Il existe également un danger que les islamistes radicaux parmi les Tadjiks en Afghanistan exploitent la situation pour prendre le pouvoir dans la partie orientale du pays.

15/02/2022: Le Kirghizistan et la Suisse envisagent de réaliser des projets pour un montant de 86 millions de dollars – Aliya Yechshanova – 

Le ministère kirghize des Affaires étrangères a identifié des plans dans le cadre des relations avec la Suisse. Ainsi, pour la période 2022-2025, les pays ont l’intention de mettre en œuvre plusieurs projets d’un coût total d’environ 80 millions de francs suisses, soit environ 86,6 millions de dollars, visant à mettre en œuvre des réformes dans les domaines de l’administration publique, du développement économique, du secteur de l’eau et du changement climatique. Le MAE kirghize a rappelé que le 14 février, les deux États ont célébré le 30e anniversaire de l’intensification des relations diplomatiques. Le personnel du ministère a qualifié la coopération entre les pays de “stable et positive”. Une attention particulière a été accordée au montant de l’assistance fournie par Berne à Bichkek. Ainsi, en 30 ans, la Suisse a aidé le Kirghizistan à hauteur de 480 millions de dollars, devenant ainsi l’un des principaux donateurs de la République d’Asie centrale.

15/02/2022 : Les territoires tadjiks du Pamir à nouveau menacés par la Chine – Sarah Guérin –

Le 15 février, le ministre tadjik des Affaires étrangères Sirojidin Muhriddin a déclaré lors d’une conférence de presse que Douchanbé avait officiellement envoyé une note de protestation au ministère chinois des Affaires étrangères. Ces derniers mois, plusieurs sites chinois ont publié des articles sur la prétendue appartenance historique du territoire du Tadjikistan moderne à la Chine. Le ministère des Affaires étrangères de la République Populaire de Chine (RPC) n’a pas répondu au Tadjikistan, mais les publications chinoises en question ont été supprimées. Depuis 2016, suite à la signature d’un accord bilatéral tadjiko-chinois “sur le renforcement de la frontière tadjiko-afghane”, la RPC a fortifié sa frontière et patrouille le territoire. La Chine a aussi installé quatre quartiers généraux, une base d’entraînement, des unités militaires et un commissariat sur le territoire tadjik. La présence militaire chinoise au Tadjikistan s’accroît.

16/02/2022: Le ministère des Affaires Étrangères du Kazakhstan dévoile son bilan humain des événements de Janvier – Denis Lavaud

Lors d’une réunion au ministère des Affaires Étrangères, le 16 février, le directeur du comité d’enquête de la république du Kazakhstan, Sanjar Adilov, a fait part du bilan humain des événements de Janvier, qui s’élèverait à 1726 blessés du côté des manifestants «Selon les données du ministère de la santé, lors des événements de janvier, 1726 manifestants ont reçu des soins de santé, parmi lesquels 673 ont été reçus pour blessures par balle et  469 par armes blanches et objets contondants» a rapporté Sanjar Adilov lors de la réunion. Plus de 3000 membres des forces de l’ordre kazakhstanaises ont été blessés lors de ces événements et, à ce jour, 273 sont toujours à l’hôpital, en réanimation ou sont devenus invalides.

15/02/2022: Lancement de satellites depuis le cosmodrome de Baïkonour  – Denis Lavaud –

Le 15 février, la direction du cosmodrome de Baïkonour a annoncé l’envoi de satellites «OneWeb» dans le cadre de la mission «Progress MS-19», ayant pour but d’agrandir la batterie de satellites «OneWeb», conçue dans le but d’améliorer la connexion internet à grande vitesse dans le monde, et surtout dans les régions reculées. Ces satellites vont venir améliorer la surface de connexion des 40 antennes-réseau de la compagnie présente sur la planète, via le cosmodrome russe.  L’envoi de ces satellites est prévu pour le 5 mars, via l’envoi de fusées Soyouz-2.16 du convoi «Frégate» , qui rejoindront un groupe de 428 satellites de la compagnie. 

16/02/2022: Les services douaniers du Kirghizistan, du Kazakhstan et de la Russie ont discuté du renforcement de la coopération entre leurs pays – Aliya Yechshanova – 

Le premier ministre kirghize, Arzybek Kojoshev, est arrivé à Almaty le 15 février à l’invitation du vice-premier ministre du Kazakhstan et ministre du commerce et de l’intégration, Bakhit Soultanov. À son arrivée, Arzybek Kojoshev a participé à une réunion tripartite des services douaniers et fiscaux du Kirghizistan, du Kazakhstan et de la Russie. La Russie était représentée par le vice-ministre des Finances Alexei Sazanov. Au cours des négociations, une attention particulière a été accordée à la question de l’efficacité de la coordination entre les trois États. Les parties ont noté qu’il y avait récemment une tendance à l’augmentation du chiffre d’affaires des produits chinois sur le marché de l’Union Économique Eurasiatique.(UEE). À cet égard, il a été noté que cette tendance n’était pas tolérée par les gouvernements des trois pays. Bakhit Sultanov a mis l’accent sur les risques encourus par l’augmentation des importations grises: manque d’accès aux impôts dans les budgets, importation de produits contrefaits sur les marchés de l’Union, de mauvaise qualité et parfois dangereux. À l’issue de la réunion, les parties ont souligné que les accords conclus donnent une impulsion positive au renforcement de la coopération.

16/02/2022: Entretien de Sardor Omurzakov et du directeur général de l’OMC – Aliya Yechshanova – 

Le premier ministre et ministre des Investissements et du Commerce extérieur de l’Ouzbékistan, Sardor Omurzakov, a évoqué le 15 février, lors des négociations en ligne avec la directrice générale de l’Organisation Mondiale du Commerce, Ngozi Okonjo-Iweala, les préparatifs de l’adhésion de l’Ouzbékistan à l’OMC. Sardor Omurzakov a souligné que l’adhésion à l’OMC est l’une de leurs principales tâches identifiées dans la Stratégie de développement du nouvel Ouzbékistan pour 2022-2026. Ngozi Okonjo-Iweala, à son tour et au nom de l’OMC, s’est dite prête à fournir à l’Ouzbékistan un soutien dans le processus d’adhésion à l’OMC, y compris sous la forme d’une assistance technique pour faciliter la conduite des négociations avec les Etats membres de l’Organisation Mondiale du Commerce.

17/02/2022: L’Ambassadeur du Turkménistan en Italie et le président du Fonds International de Développement Agricole ont discuté de l’établissement d’un partenariat bilatéral – Aliya Yechshanova – 

Le chef de la mission diplomatique du Turkménistan en République italienne, Toyli Komekov, a eu des entretiens avec le chef du FIDA, Gilbert Fossoun Houngbo. Les deux parties ont exprimé leur pleine volonté d’établir et d’élargir la coopération bilatérale afin de mettre en œuvre des projets communs de soutien aux agriculteurs. Un diplomate turkmène a présenté à Gilbert Fossoun Houngbo les réformes et les grandes activités menées dans son pays pour transformer le complexe agro-industriel en un domaine de haute technologie, ouvert à l’innovation. Il a noté que le gouvernement turkmène était confronté à des défis qui visaient à renforcer l’agriculture en augmentant la rentabilité de cette industrie, en utilisant judicieusement les ressources en terre et en eau et en introduisant de nouvelles technologies innovantes. 

17/02/2022: Les Émirats Arabes Unis confirment leur volonté d’élargir encore la coopération avec le Kazakhstan – Aliya Yechshanova –

Le 16 février, le président Kassym-Jomart Tokayev a rencontré le représentant diplomatique des Émirats arabes Unis au Kazakhstan, Mohammed Said Mohammed Al-Ariki. Les perspectives de renforcement du partenariat stratégique des deux États ont été discutées. Les deux hommes  ont souligné l’intensification de la coopération commerciale, économique et d’investissement. Dans ce cas, les options les plus prioritaires ont été examinées de manière approfondie. Le chef de l’État du Kazakhstan a noté la “nature positive” de l’interaction entre les deux États.

Previous Article

VEILLE EUROPE DE L’EST – du 12 février au 18 février 2022

Next Article

VEILLE SUD-CAUCASE – du 12 février au 18 février 2022