FrançaisEnglish
  
     
         
Blog

VEILLE UNION EUROPEENNE – Du 5 février au 11 février 2022

05/02/2022 : Le président de la République française Emmanuel Macron comme médiateur de la crise ukrainienne. 

Sur fond de crise ukrainienne, le président de la République française, Emmanuel Macron a poursuivi, le 5 février, ses consultations avec ses homologues ukrainien et britannique, ainsi qu’avec le secrétaire général de l’OTAN, Jens Stoltenberg. Souhaitant prendre pleinement ses fonctions de médiateur, le président de la République française a insisté, lors de son entrevue avec Jens Stoltenberg, sur “la nécessité de trouver par le dialogue un chemin de désescalade, dans le plein respect des principes fondamentaux de la sécurité européenne”. D’un autre côté l’occasion d’une rencontre avec le premier ministre britannique, Boris Johnson, leur a permis d’échanger aussi bien sur leurs convergences quant à la politique à mener à la frontière ukrainienne, s’agissant notamment d’un renforcement des troupes de l’OTAN à ses frontières orientales, que sur le résultat des consultations de leurs partenaires. Par la suite, le président de la République française, Emmanuel Macron, a rendu visite à ses homologues allemand et polonais avant de se rendre au Kremlin le 7 février. 

06/02/2022 : La Suisse souhaite renforcer ses relations avec l’Union européenne. 

Le président suisse Ignazio Cassis souhaite améliorer les liens avec l’Union européenne par la recherche d’un nouveau paquet d’accords bilatéraux depuis l’échec en mai dernier d’un projet de partenariat renforcé avec le marché unique européen. Ce dernier a déclaré que le gouvernement suisse travaillait désormais à de nouvelles discussions avec l’Union européenne en mentionnant l’électricité et l’énergie comme sujets possibles d’accords, et ajoutant que “il existe de nombreuses possibilités d’approfondir les relations avec l’UE, par exemple dans le domaine de la santé, de la recherche, des médias ou de la culture“. En relevant la particularité d’un monde tripolaire composé des Etats-Unis, du duo Chine-Russie et de l’Union européenne, il estime que “la pression sur la Suisse pour cultiver des relations plus profondes avec l’Europe va croître. Car l’UE est la plus proche de nous sur le plan économique, idéologique et social.

07/02/2022 : L’Union européenne apporte son aide aux personnes impactées par le cyclone Batsirai à Madagascar

Le 7 février, la Commission européenne a décidé de fournir une aide d’urgence à la population de Madagascar après le passage du cyclone Batsirai sur l’île le 5 février 2022. L’aide d’urgence consiste, premièrement en l’arrivée d’une équipe composée de cinq experts de la protection civile de l’Union européenne, ainsi que d’un officier de liaison de la Commission. L’équipe d’experts sera chargée d’évaluer l’ampleur et la gravité des besoins immédiats ainsi que les principaux défis opérationnels afin de guider la réponse de l’Union européenne. Janez Lenarčič, commissaire chargé de la gestion des crises, a exprimé sa reconnaissance “à tous les États membres de l’UE qui ont offert leur soutien” en déclarant “Nos pensées vont à toutes les personnes touchées et aux courageux premiers intervenants sur place qui risquent leur vie pour atteindre les personnes dans le besoin. Nous sommes prêts à fournir une assistance supplémentaire“. Il est important de rappeler que l’Union européenne constitue le premier pourvoyeur mondial d’aide humanitaire.

08/02/2022 : L’Union européenne souhaite négocier avec la Chine avant l’engagement de la procédure devant l’OMC concernant le différend l’opposant à la Lituanie. 

L’Union européenne a annoncé, le 8 février, qu’elle devrait entamer des discussions dans les semaines à venir avec la Chine au sujet de la violation présumée des règles du commerce mondial dans le cadre d’un différend l’opposant avec la Lituanie, alors que l’Union entame les premières étapes d’une procédure devant l’Organisation mondiale du commerce (OMC). Pékin a accepté la demande de consultation déposée par Bruxelles et les discussions devraient démarrer dans les 30 jours suivant son acceptation. “Des consultations auront lieu et l’Union européenne s’y prépare“, a déclaré un porte-parole de l’UE.

L’Union européenne a saisi l’OMC le mois dernier, affirmant avoir réuni des preuves de nombreux délits commerciaux commis par la Chine à l’encontre de la Lituanie, un État membre de l’UE à la suite de l’installation par la Lituanie d’un “bureau de représentation de Taïwan” à Vilnius. Les entreprises lituaniennes avaient alors été exclues du marché chinois.

09/02/2022 : L’Union européenne cherche à renforcer sa souveraineté numérique. 

Dans le cadre de la transformation numérique voulue par la présidence française du Conseil de l’Union européenne, s’est déroulée la conférence “Construire la souveraineté numérique de l’Europe”. Il s’agit de garantir le rôle de l’Union européenne en tant que puissance d’innovation en attirant les investisseurs et les talents étrangers, ainsi que de garantir le rôle de l’UE en tant que puissance d’ouverture en encourageant des normes numériques libres, ouvertes et partagées, selon un rapport de la conférence. Parmi les grandes impulsions numériques voulues par l’Union, l’initiative “Scale-up Europe”, lancée en mars 2021 en partenariat avec la Commission européenne, afin de créer 10 entreprises de la tech européenne évaluées chacune à plus de 100 milliards d’euros d’ici 2030, afin notamment de rivaliser avec les GAFAM américains. Cette initiative devrait être réalisée avec le soutien du Conseil européen de l’innovation (CEI) disposant d’un budget de plus de 10 milliards d’euros.

Cette conférence s’inscrit dans un contexte de menace de Meta de fermer ses plateformes de médias sociaux Facebook et Instagram en Europe en raison de règles strictes en matière de confidentialité des données. “Les géants du numérique doivent comprendre que le continent européen résistera et affirmera sa souveraineté” estime le ministre de l’Économie, des Finances et de la Relance français Bruno Le Maire.

10/02/2022 : L’Union européenne promet plus de 150 milliards d’euros d’investissements en Afrique. 

Le 10 février, Ursula von der Leyen, présidente de la Commission européenne, a annoncé la volonté de l’Union d’investir plus de 150 milliards d’euros d’investissements en Afrique dans les prochaines années, s’inscrivant dans l’objectif Global Gateway, lancée en décembre 2021, afin de mobiliser jusqu’à 300 milliards d’euros de fonds publics et privés d’ici à 2027 dans des projets d’infrastructures à travers le monde.

Cette initiative européenne a pour objectif de réunir les moyens de l’Union, des Etats membres, des différentes institutions financières et de développement européennes et nationales, ainsi que le secteur privé dans des projets d’infrastructures dans différents domaines tels que l’éducation, l’industrie, la santé, ainsi que dans la protection de l’environnement.

11/02/2022 : Au sommet « One Ocean », la Commission européenne présente ses ambitions.

Le 11 janvier, la Commission européenne a présenté une série d’initiatives dans le cadre du sommet “One Ocean” organisé par la France, à Brest, ayant pour objectif un océan plus propre, plus sûr, et plus sain. Cette initiative souhaite placer l’Union en tant que leader en matière de conservation des ressources marines mondiales vulnérables aux menaces que constituent la pollution, la surexploitation, et les effets du changement climatique. Parmi les initiatives émises par la présidente de la Commission Ursula von der Leyen, on retrouve la tolérance zéro envers la pêche illicite, non déclarée et non réglementée (INN), menaçant les stocks mondiaux de poissons, ainsi que la réduction de la pollution par les plastiques et une accélération vers une économie circulaire. Un autre objectif serait d’atteindre la neutralité carbone du transport maritime. C’est par la proposition FuelEU Maritime introduisant une norme sur les carburants et sur la mise en place d’infrastructures énergétiques adéquates dans les ports que l’Union souhaiterait atteindre cet objectif.

Enfin, l’Union européenne cherche à placer la recherche et la technologie au cœur de la préservation des océans, fournissant de nombreuses ressources destinées à atteindre les objectifs promus lors de ce sommet.

Previous Article

VEILLE ASIE CENTRALE – du 5 février au 11 février 2022

Next Article

VEILLE SUD-CAUCASE – Du 5 février au 11 février 2022