FrançaisEnglish
  
     
         
Blog

VEILLE SUD-CAUCASE – Du 18 au 24 Décembre 2021

19/12/2021: 10 soldats arméniens détenus en Azerbaïdjan rendus à la partie arménienne

Suite à la rencontre trilatérale du 14 décembre entre Charles Michel, président du Conseil européen, Ilham Aliev, le président azerbaïdjanais, et Nikol Pashinyan, le premier ministre arménien, dix soldats arméniens supplémentaires ont été rendus à la partie arménienne le 19 décembre, démarche saluée par les autorités françaises et américaines et dont se sont félicités les responsables européens, notamment Toivo Klaar, représentant spécial de l’UE pour le sud-Caucase et la crise en Géorgie. Deux soldats azerbaïdjanais capturés par la partie arménienne le 18 décembre sont rentrés eux aussi dans leur pays le 20 décembre.

19/12/2021 : Un détenu géorgien libéré d’Ossétie du sud

Gela Gochoshvili, citoyen géorgien, capturé le 14 août en Ossétie du sud pour « franchissement illégal de la frontière » et condamné initialement à un an d’emprisonnement a été libéré le 19 décembre, selon les services de sécurité de l’État qui ont également indiqué le 17 décembre que Mamuka Chkhikvadzen emprisonné pour les mêmes raisons le 12 décembre avait été condamné à deux mois de détention, de même que Kakhaber Natadze et Vladimir Kaliashvili emprisonnés le 9 décembre.

20/12/2021 : le Procureur général de Géorgie va demander à l’Allemagne l’extradition de l’ancien commandant Giorgi Kalandadze

Le 20 décembre, le bureau du Procureur général de Géorgie a indiqué qu’il demanderait à l’Allemagne l’extradition de Giorgi Kalandadze, ancien commandant de la quatrième brigade d’infanterie entre 2007 et 2009 et chef d’état major interarmées en 2012, actuellement citoyen ukrainien recherché par les forces de l’ordre géorgiennes depuis 2015 pour des charges retenues contre lui d’«emprisonnement illégal » et de « torture » à l’encontre d’Elberd Koberidze le 19 juillet 2012, et arrêté à l’aéroport de Berlin le 19 décembre. Mikheïl Saakashvili a immédiatement pris sa défense en le qualifiant de « héros de la guerre de 2008 » et en rappelant son engagement militaire en Ukraine contre les forces russes.

20/12/2021 : Rencontre du ministre des affaires étrangères russe avec ses homologues de facto abkhaze et ossète.

Le ministre des affaires étrangères russe, Sergueï Lavrov, a rencontré le 20 décembre, dans le cadre de rencontres bilatérales et trilatérales, ses homologues de facto abkhaze, Inal Ardzimba, et sud-ossète, Dimitri Medoev, à Sotchi. Durant ces rencontres, les interlocuteurs ont exprimé leurs intentions mutuelles d’approfondir la coordination de leurs politiques étrangères et notamment de développer les liens entre Sokhoumi et Tskhinvali avec les pays étrangers. Ils se sont entendus que le fait qu’il n’y avait pas d’autre alternative que le format des Discussions Internationales de Genève intégrant les autorités abkhazes et sud-ossètes. Ces rencontres se déroulent dans un contexte de renforcement militaire russe à la frontière ukrainienne et de pressions croissantes de la Russie pour que l’OTAN refuse toute nouvelle adhésion de l’Ukraine et de la Géorgie. Le lendemain, Sergueï Lavrov, a évoqué lors d’une conférence de presse, « des processus pas tout à fait légitimes vis à vis des biens des citoyens russes en Abkhazie » et il a évoqué des « situations désagréables » vis à vis des touristes russes : il a donc enjoint les autorités abkhazes à « intensifier leurs actions dans tous ces domaines » afin de maintenir et d’accroître l’ « attractivité du marché abkhaze pour les investissements russes ».

21/12/2021 : Les plus grandes manifestations d’opposition à Sokhoumi depuis la prise du pouvoir d’Aslan Bzhania en avril 2020.

Le soir du 21 décembre, les plus grandes manifestations au pouvoir en place depuis l’arrivée au pouvoir de l’actuel président de facto, Aslan Bzhania, se sont déroulées dans le centre de la capitale, Sokhoumi, devant le théâtre dramatique, puis suite au refus du président de venir parler en public, devant le Parlement. Ces manifestations non autorisées qui avaient déjà fait l’objet d’une mise en garde présidentielle la veille, organisées par l’ « Union Patriotique du Peuple d’Abkhazie» (UPPA) réunissant plusieurs partis d’opposition, ont donné lieu à des affrontements de manifestants avec la police pendant plusieurs heures, manifestants qui ont plusieurs fois tenté de pénétrer au siège de l’Assemblée législative. Ces troubles interviennent dans un contexte de crise de l’approvisionnement énergétique et en eau de la région sécessionniste, de scandale de la fusillade de Sokhoumi du 30 septembre impliquant un député et des anciens combattants contre des responsables de la police, des déclarations récentes du président appelant à « partager la souveraineté du pays avec la Russie » et à la vente de biens aux Russes, ou encore d’enquête concernant la privatisation récente d’une centrale hydraulique détenue par le leader de l’opposition Kan Kvarchia du parti « Aidgilara ».

Les leaders de l’opposition, Temur Gulia du parti d’anciens combattants « Aruaa », Adgur Ardzimba du « Mouvement populaire abkhaze », Akhra Bzhania, du parti « Akhyatsa », et le vice-président de l’assemblée législative Mikheïl Sangulia ont rencontré le président abkhaze, Aslan Bzhania, le premier ministre, Alexander Ankvab et le chef de l’administration présidentielle Alkhas Kvitsinia, au Parlement avant la dispersion des manifestants vers minuit. A la suite de ces négociations, le chef de l’opposition Akhra Bzhania a donné la liste des revendications du mouvement de protestations : lancement du processus de destitution du président au Parlement, prolongement d’un an de la législature actuelle, annulation des scrutins parlementaires prévus au 12 mars, moratoire sur toutes les initiatives en matière de sécurité, de propriété et de politique étrangère, abolition du bureau du premier ministre, passage du système électoral majoritaire à un système parlementaire mixte, et mise en place d’une approbation parlementaire du cabinet ministériel. Selon Adgur Ardzimba, le président se serait engagé à discuter ultérieurement de l’éventuel report des élections parlementaires, de communiquer les résultats des travaux de son cabinet d’ici la fin de l’année et de prendre des mesures de remaniement en conséquence. Le 23 décembre, le Procureur général a lancé une enquête sur les troubles du 21 décembre.

22/12/2021 : Le Mouvement National Uni annonce une grève de la faim de 300 sympathisants de Mikheïl Saakashvili en faveur de sa libération

Le 22 décembre, Nika Mélia, dirigeant du principal parti d’opposition, « Mouvement National Uni » fondé par Mikheïl Saakashvili, toujours emprisonné et jugé pour plusieurs chefs d’accusation dont celui d’ « abus de pouvoir » et « détournement de fonds publics », « saisie illégale de biens », « dispersion illégale de rassemblement », « franchissement illégal de la frontière » a annoncé, lors d’une manifestation dans le centre ville de Tbilissi en l’honneur du 54ème anniversaire de l’ancien président, qu’une grève de la faim de 300 sympathisants était lancée pour la libération de ce dernier. 9 tentes ont été dressées devant le siège de l’UNM pour accueillir les grévistes. Le même jour, Volodymyr Zelensky, le président ukrainien, a déclaré être « personnellement impliqué » dans les négociations avec les autorités géorgiennes, notamment pour favoriser des visites familiales ou l’intervention de médecins ukrainiens dans son traitement.

Cette grève massive intervient dans le contexte des pourparlers lancés depuis le 10 décembre par la présidente Salome Zurabishvili afin de favoriser la réconciliation nationale. Celle-ci a déclaré, lors de la conférence des ambassadeurs, le 22 décembre que « le langage de l’ultimatum, les grèves de la faim ne soulagent pas les tensions ».

Previous Article

VEILLE SUD-CAUCASE – Du 11 au 17 décembre 2021

Next Article

VEILLE SUD-CAUCASE – du 25 au 31 décembre 2021