FrançaisEnglish
  
     
         
Blog

VEILLE RUSSIE – du 29 janvier au 4 février 2022

Équipe de veille Russie : Lauren Lemaire-Hec, Manik Tadevosian, Ilinka Léger

29/01/2022 : Nouvelle arrivée probable de mercenaires russes affiliés à la société privée Wagner au Mali. – Manik Tadevosian – 

Alors que les mercenaires russes affiliés à la société privée Wagner sont déployés depuis plus d’un mois au Mali, un Tupolev Tu-154M de l’armée de l’air russe transportant une trentaine de mercenaires russes aurait atterri à l’aéroport de Bamako le 29 janvier 2022, selon les informations de Flightradar24. Si à la veille de Noël ils étaient évalués à seulement une quarantaine d’individus, aujourd’hui entre 350 et 400 paramilitaires auraient fini par se déployer au Mali dans un contexte d’évacuation par les forces françaises des bases militaires situées au Nord du Mali (Kidal, Tessalit, Tombouctou) à partir du mois d’octobre 2021. Ce déploiement des soldats russes sous uniforme de la société militaire Wagner a été extrêmement critiqué par la France. Ainsi, Jean-Yves Le Drian, ministre des Affaires étrangères français, a affirmé concernant le groupe Wagner que “ce sont des anciens militaires russes, armés par la Russie et accompagnés par une logistique russe. En Centrafrique, ils sont allés faire de la prédation en échangeant la sécurité des autorités contre le droit d’exploiter impunément des ressources minières”, dans un entretien au Journal du Dimanche.

30/01/2022: Le Secrétaire du Conseil de sécurité de Russie, Nikolaï Patrouchev affirme ne pas vouloir la guerre. – Lauren Lemaire-Hec – 

Alors que les tensions montent autour de l’Ukraine, le secrétaire du Conseil de sécurité de Russie, Nikolaï Patrouchev, s’est exprimé à ce sujet le dimanche 30 janvier 2022. Ce dernier a déclaré : “la guerre nous n’en voulons pas et nous n’avons absolument pas besoin d’elle.” Il a également ajouté que les allégations d’une prétendue menace russe sur l’Ukraine sont des “absurdités totales.” Plus tôt, le 29 janvier, l’ambassadeur de Russie au Royaume-Uni, Andreï Kelin a soutenu que le problème ukrainien peut être résolu “par la diplomatie” et “par les négociations.” En outre, la Russie a rejeté toute implication dans l’aggravation des tensions et a affirmé vouloir des relations “respectueuses et égales” avec Washington, mais “ne veut pas rester dans une position où [sa] sécurité est régulièrement violée” tel que l’a exprimé le chef de la diplomatie russe, Sergueï Lavrov, le 30 janvier.

31/01/2022: Entretien téléphonique entre le président français et le président russe au sujet de la crise ukrainienne. – Lauren Lemaire-Hec – 

Trois jours après leur dernière conversation téléphonique, les présidents français et russe se sont entretenus par téléphone le lundi 31 janvier. Le service de presse du Kremlin a rapporté que les deux chefs d’Etat ont discuté de la situation autour de l’Ukraine et des “garanties de sécurité” demandées par Moscou. Cet appel fait suite aux conversations qu’Emmanuel Macron a eues récemment avec ses homologues russe et ukrainien, s’inscrivant “dans une même logique de désescalade”. Vladimir Poutine a également souligné l’importance de la mise en œuvre des accords de Minsk. Selon l’Elysée, les deux présidents ont par ailleurs salué des “avancées positives en format Normandie”. Ces derniers ont en outre évoqué la possibilité de se rencontrer en personne.

01/02/2022: Le Roskomnadzor exhorte certains médias russes à supprimer les articles consacrés aux enquêtes menées par Alexeï Navalny et son équipe. – Lauren Lemaire-Hec –

Le Service fédéral de supervision des communications, des technologies de l’information et des médias de masse (Roskomnadzor) a demandé, le mardi 1er février, à certains médias de retirer leurs contenus concernant Alexeï Navalny publiés entre 2017 et 2021. Au moins neuf médias ont affirmé avoir reçu ces notifications (Dojd, Meduza, Znak, Echo de Moscou, Svobodnye Novosti, The Village, Boumaga, YamalPro, The Moscow Times). Dans ses notifications, le Roskomnadzor justifie cette demande de suppression par la loi sur la lutte contre les activités terroristes du 25 juillet 2002. Cette demande survient peu de temps après qu’Alexeï Navalny a été inscrit sur la liste des “terroristes et extrémistes”, le 25 janvier 2022. Les médias cités se sont vus contraints de supprimer leurs articles relayant des enquêtes anticorruption menées par Alexeï Navalny. Le Roskomnadzor a souligné que le fait de ne pas supprimer des informations illégales entraîne une responsabilité administrative sous la forme d’amendes pour les personnes morales d’un montant de 3 à 8 millions de roubles. Certains médias, tels que Meduza ou Znak, ont affirmé avoir cédé “sous la menace d’un blocage de [leur] site en Russie.”

01/02/2022: Vladimir Poutine a affirmé que les principales préoccupations russes ont été “ignorées” par  l’Occident. – Manik Tadevosian – 

Le 1 février 2022, lors d’une conférence de presse tenue avec le Premier ministre hongrois Viktor Orban, Vladimir Poutine a publiquement déclaré “nous analysons les réponses reçues des États-Unis et de l’Otan […] mais il est déjà clair que les préoccupations fondamentales de la Russie ont été ignorées.” Les principales revendications russes ont peu évolué depuis la fin de la guerre froide et ont été sans cesse réactualisées. Moscou exige la fin de l’élargissement de l’OTAN à l’Est, l’engagement de ne pas déployer d’armes offensives à proximité des frontières russes et le retrait des forces et matériels militaires de l’Alliance déployés dans les pays d’Europe de l’Est qui ont rejoint l’Otan après 1997 (notamment en Roumanie et Bulgarie). En rejetant les exigences de la Russie, les États-Unis mettent à mal la volonté russe de maintenir un certain contrôle sur l’espace postsoviétique qu’elle considère comme son “étranger proche”. Une fenêtre pour le dialogue demeure toutefois ouverte: “j’espère qu’en fin de compte nous trouverons une solution, même si ce n’est pas facile”, a affirmé Vladimir Poutine lors de cette conférence.

01/02/2022: La famille Iangoulbaïev, opposants à Ramzan Kadyrov, victime d’une violente campagne de répression menée par les autorités tchétchènes. – Ilinka Léger – 

Le 20 janvier 2022, Saïdi Iangoulbaïev et son épouse Zarema ont été interpellés à leur domicile de Nijni Novgorod par des policiers tchétchènes. Saïdi Iangoulbaïev a fait valoir son immunité d’ancien juge de la Cour suprême de Tchétchenie, mais sa femme a été arrêtée. Le 21 janvier, elle s’est exprimée à la télévision depuis Grozny en assurant que tout allait bien, puis elle a été placée en détention provisoire. La motivation officielle de l’arrestation avance que les parents Iangoulbaïev sont témoins dans une affaire de fraude. Cependant, les trois fils de la famille Iangoulbaïev sont des opposants notoires à Ramzan Kadyrov, Président de la République de Tchétchénie. Tous trois exilés en Europe, ils ont été rejoints par leur père et leur sœur à la suite de l’arrestation de leur mère. Le 1er février, le député tchétchène à la Douma, Adam Delimkhanov, a publié une vidéo sur sa page instagram appelant à décapiter les membres de la famille Iangoulbaïev, et ceux qui traduiraient sa vidéo du tchétchéne vers le russe. Le lendemain, selon les médias tchétchènes pro-Kadyrov, plus de 400 000 personnes se sont rassemblées à Grozny pour manifester contre la famille Iangoulbaïev et ont brûlé leurs portraits. Malgré l’interdiction de la manifestation, la police n’est pas intervenue et des personnalités politiques proches de Ramzan Kadyrov s’y sont exprimées. Sur sa chaîne Télégram, le 23 janvier, le Président de la Tchétchénie avait déclaré que certains membres de la famille Iangoulbaïev “appellent au terrorisme et à l’extrémisme“, avant de qualifier de “terroristes” la journaliste Elena Milashina du journal Novaya Gazeta et Igor Kalyapin, à la tête du Comité contre la torture. Le 4 février, la rédaction de Novaya Gazeta a annoncé que Milashina a fui la Russie.

02/02/2022: La Russie se prépare à demander l’extradition de l’ancien directeur général de la raffinerie de pétrole Antipinsky, Gennady Lisovitchenko, arrêté en Italie. – Lauren Lemaire-Hec – 

Gennady Lisovitchenko, ancien cadre du secteur pétrochimique en Russie, a été arrêté en Italie le mercredi 2 février 2022, sur mandat d’arrêt international délivré par la justice russe. Antipinsky est la plus grande raffinerie de pétrole indépendante de Russie, classée 43e en termes de revenus parmi les 200 plus grandes entreprises privées du pays en 2016, selon Forbes. L’ancien directeur général d’Antipinsky avait été placé en 2019 sur la liste internationale des personnes recherchées pour suspicion d’abus de pouvoir, escroquerie et détournement de fonds. L’homme est accusé d’avoir conclu un contrat de vente “contraire aux intérêts légitimes” de l’usine, qui a causé des dommages à l’entreprise d’un montant de plus de 35 millions de roubles. Andrey Ivanov, un représentant du bureau du procureur général russe, a affirmé que “les autorités de surveillance préparent actuellement une demande d’extradition de Gennady Lisovichenko en vue de poursuites pénales.”

04/02/2022: Emmanuel Macron annonce une visite officielle à Moscou, puis à Kiev le 7 et 8 février. – Ilinka Léger –

La Présidence de la République française a annoncé le 4 février 2022 qu’Emmanuel Macron se rendrait à Moscou le lundi 7 février pour s’entretenir avec son homologue russe, Vladimir Poutine. Cette visite fait suite aux trois récents entretiens téléphoniques entre les deux présidents, dont l’objet était notamment la crise ukrainienne. L’Elysée à notifié qu’Emmanuel Macron s’est entretenu en amont avec les partenaires européens de la France, et avec le président américain, Joe Biden. Le déplacement du président français à Moscou se veut vecteur d’apaisement, alors que le 2 février, le Pentagone a annoncé le déploiement de 3000 militaires américains supplémentaires en Allemagne, en Pologne et en Roumanie pour soutenir les troupes déployées dans le cadre de l’OTAN. Le président français sera ensuite reçu le mardi 8 février à Kiev par le président ukrainien, Volodymyr Zelensky.

 

Previous Article

VEILLE SUD-CAUCASE – du 29 janvier au 4 février 2022

Next Article

VEILLE UNION EUROPEENNE – Du 29 janvier au 4 février 2022