FrançaisEnglish
  
     
         
Blog

VEILLE RUSSIE – du 24 septembre au 30 septembre 2022

Equipe de veille Russie: Ilinka Léger, Enzo Padovan

 

24/09/2022 : Le Président Zelensky s’est adressé à la population russe, suite à la mobilisation militaire – Enzo Padovan

Le 24 septembre, le président ukrainien, Volodymyr Zelensky, s’est adressé en vidéo à la population russe. Depuis le 21 septembre, la mobilisation partielle suit son cours en Russie. Cela provoque de vives réactions auprès des recrues, amenées prochainement à combattre en Ukraine. Ainsi, le président Zelensky a invité ces recrues à refuser l’engagement militaire, déclarant que « refuser la convocation vaut mieux que de mourir sur une terre inconnue, en tant que criminel de guerre ». Il a aussi garanti, à tous les soldats russes qui souhaiteraient se rendre, un traitement juste et équitable. Le 24 septembre marque, justement, la signature d’une loi importante par Vladimir Poutine. Cette loi prévoit une peine de 10 ans de prison pour tout militaire qui se rend de façon volontaire.

Cela force la population russe, bien entendu, à faire un choix difficile. Volodymyr Zelensky a affirmé que les prisonniers volontaires pourront être recueillis, et protégés, par Kyiv. « Le pouvoir russe comprend parfaitement bien qu’il envoie ses citoyens à la mort », a-t-il rappelé. Depuis près d’une semaine, plusieurs milliers de réservistes russes affluent aux frontières du pays, notamment en Géorgie, afin de fuir les appels aux armes.

25/09/2022 : Les États-Unis rappellent à la Russie de ne pas brandir la menace nucléaire – Ilinka Léger

Le 25 septembre, le secrétaire d’Etat américain, Antony Blinken, a une nouvelle fois enjoint la Russie à cesser de brandir la menace nucléaire. Dans une interview donnée à la chaîne CBS News, il a souligné qu’ « Il est très important que Moscou entende de nous et sache de nous que les conséquences seraient horribles. Et nous l’avons dit très clairement. » Blinken a ainsi précisé que ce message avait été addressé à Moscou de manière publique, mais également par des canaux privés. La réaction des Etats-Unis fait suite à l’allocution du président russe Vladimir Poutine diffusée à la télévision le mercredi 21 septembre, au cours de laquelle il a déclaré que la Russie « dispose également de divers moyens de défense, dont certains sont plus avancés que ceux des pays de l’OTAN. Si notre intégrité territoriale est menacée, nous utiliserons bien sûr tous les moyens à notre disposition pour défendre la Russie et notre peuple. Ce n’est pas du bluff. »

26/09/2022 : Les possibilités de sortie du territoire russe s’amenuisent – Ilinka Léger

Le 26 septembre, des cas d’arrestations de citoyens russes ont été recensés par le journal The Bell alors qu’ils tentaient de franchir la frontière entre la Russie et le Kazakhstan pour échapper à la mobilisation. Le même jour, un véhicule blindé de transport de troupes a été signalé à la frontière avec la Géorgie. Selon le site d’information russe RBС, le FSB a justifié la présence des soldats par sa volonté de prévenir les tentatives de traversées illégales de la frontière. En amont, le 19 septembre, les pays baltes et la Pologne avaient déjà procédé à la fermeture de leurs frontières aux citoyens russes munis d’un visa touristique pour l’espace Schengen, suivis de la Finlande le 23 septembre, qui a annoncé la fermeture de ses frontières terrestres aux « touristes » russes en raison de l’afflux de personnes depuis l’annonce de la mobilisation « partielle » le 21 septembre. Selon la rédaction de Novoï Gazeta. Evropa, entre le 21 et le 26 septembre, 261 000 hommes seraient partis de Russie.

26/09/2022 : La mobilisation « partielle » provoque une vague de violence en Russie – Ilinka Léger

Le 26 septembre, un homme âgé de 25 ans a ouvert le feu dans un commissariat militaire de la ville d’Oust-Ilimsk, au cœur de la Sibérie. Selon le gouverneur de la région d’Irkoutsk, Igor Kozbev, un commissaire militaire présent au moment de l’attaque aurait été touché pour les tirs et se trouverait actuellement en réanimation. Le tireur a été arrêté par les forces de l’ordre. Le nombre d’incidents se multiplient depuis l’annonce de la mobilisation des citoyens réservistes par les autorités russes le 21 septembre. Ainsi, le journal Le Monde fait état de 54 commissariats militaires incendiés depuis le 24 février, dont 17 depuis l’annonce de la mobilisation « partielle ». Souvent attaqués de nuit au moyen de cocktails Molotov, ces bureaux de recrutement abritent les dossiers des personnes ayant effectué leur service militaire et possiblement mobilisables. Le 25 septembre, des milliers de manifestants se sont réunis à Makhatchkala, la capitale de la République du Daghestan, pour protester contre la mobilisation des hommes de la région. Composé en grande majorité de femmes, le rassemblement a fait face aux forces de l’ordre qui ont tiré des coups de feu en l’air pour calmer la foule et arrêté une centaine de personnes selon le site de défense des droits de l’Homme OVD-info. Selon cette organisation, 2353 personnes ont été arrêtées lors des manifestations anti-mobilisation et anti-guerre depuis le 21 septembre.

28/09/2022 : L’UE a annoncé de nouvelles sanctions contre la Russie, notamment un plafond sur les prix de leur essence et de leur acier – Enzo Padovan

Le 28 septembre, Ursula von der Leyen, présidente de la Commission européenne, a annoncé que l’UE travaillait sur de nouvelles sanctions contre la Russie. Ces sanctions sont discutées à la suite des référendums dans l’est de l’Ukraine. Leurs résultats (soutenant à l’écrasante majorité l’annexion des 4 régions concernées à la Russie) provoquent énormément de contestations en Occident. Ursula von der Leyen a ainsi déclaré, sur Twitter, que les Etats européens « étaient déterminés à faire payer au Kremlin le prix de cette nouvelle escalade » ; un prix qui pourrait, selon les estimations, s’élever à près de 7 milliards de dollars. Précisément, les sanctions pourraient viser les importations en provenance de la Russie, notamment celles de produits issus du secteur sidérurgique. 40% des exportations d’acier russe du premier semestre 2022 allèrent à l’Union Européenne.

Selon le Moscow Times, des restrictions sur le commerce des diamants étaient aussi envisagées. Cependant, la Belgique a acheté, en 2021, l’équivalent de 1,8 milliards de dollars en diamants à la Russie. De fait, la Commission a décrété que le risque pesant sur l’économie belge était trop important, et a abandonné cette idée. En revanche, il pourrait devenir illégal pour des ressortissants de l’Union de détenir des postes à responsabilité, au sein d’entreprises détenues par le pouvoir russe. De plus, le G7 prépare un plafond sur le prix du carburant acheté à Moscou. Quoi qu’il advienne, l’Europe a jusqu’au 5 décembre pour définir les conditions des sanctions, date à laquelle l’embargo devrait devenir effectif.

30/09/2022: La Russie a signé des accords avec les républiques autoproclamées de Lougansk et Donetsk, ainsi qu’avec les oblast de Kherson et Zaporijia, en vue de leur intégration à la Fédération de Russie  – Ilinka Léger

Le président russe, Vladimir Poutine, a prononcé un discours devant les élites politiques et religieuses russes où il a accusé l’Occident de «colonialisme» et de «satanisme», ainsi que d’avoir provoqué la crise des hydrocarbures actuelle en raison des sanctions établies contre la Russie. Il a également fait mention de la volonté de la Russie de reprendre les négociations avec l’Ukraine, tout en prévenant que la Russie ne reviendrait pas sur les résultats des référendums menés la semaine dernière à Lougansk, Donetsk, Kherson et Zaporijia. Les représentants des deux républiques autoproclamées du Donbass, ainsi que des deux oblasts ukrainiens, étaient présents en personne à la cérémonie afin de signer les accords de “rattachement” à la Russie. Retransmis en direct à la télévision russe, le discours a été suivi de nombreuses réactions officielles condamnant l’annexion de ces territoires par la Russie, y compris par les représentants officiels des anciennes républiques soviétiques telle que la présidente de la République de Moldavie, Maïa Sandu, qui a déclaré sur son compte twitter : « Je condamne et rejette fermement la tentative de la Russie d’annexer illégalement des régions occupées de l’Ukraine à la suite de simulacres de votes organisés sous la menace d’armes ».

Previous Article

Entretien avec Hamit Bozarslan – La guerre en Ukraine et la géopolitique turque

Next Article

VEILLE SUD-CAUCASE – du 24 septembre au 30 septembre 2022