FrançaisEnglish
  
     
         
Blog

VEILLE RUSSIE – du 19 février au 25 février 2022

Équipe de veille Russie : Lauren Lemaire-Hec, Manik Tadevosian, Ilinka Léger

19/02/2022: Des missiles balistiques et de croisières sont lancés dans le cadre d’exercices en Russie. – Lauren Lemaire-Hec – 

Les forces armées russes ont réalisé le 19 février 2022 des exercices de forces stratégiques sous la direction du président russe. Au côté de son homologue bélarusse, Vladimir Poutine a observé le déroulement les exercices depuis la salle d’opération du Kremlin. Selon le ministère de la Défense russe, les divers lancements ont été réalisés afin de tester l’état de préparation des organes militaires de commandement et de contrôle, les équipages de combat, les équipages des navires et des porteurs de missiles, et la fiabilité des armes des forces stratégiques nucléaires et non-nucléaires. Plusieurs types de missiles ont été lancés à divers endroits, dont des missiles aérobalistiques hypersoniques Kinzhal ; sur le site d’essai de Kapustin Yar dans la région d’Astrakhan, des missiles de croisière appartenant au système de missile Iskander ; et depuis le cosmodrome de Plesetsk, le missile balistique intercontinental Yars a été lancé sur le site d’essai de Kura au Kamtchatka. En outre, le Kremlin a indiqué que les objectifs de l’exercice avaient été pleinement atteints : “Tous les missiles ont atteint leurs cibles désignées, confirmant les caractéristiques spécifiées”.

20/02/2022: Le président du comité d’enquête de Russie demande une poursuite pénale à la suite d’attaques présumées par l’armée ukrainienne dans la République Populaire de Lougansk (RPL). – Lauren Lemaire-Hec –

Le 20 février 2022, des représentants de la RPL ont déclaré que l’armée ukrainienne “avait tenté d’attaquer les positions” des milices populaires de la RPL, près du village de Pionerskoye. Le Comité d’enquête a précisé dans un communiqué sur son site web que cinq bâtiments résidentiels auraient été détruits et des civils ont été tués. De plus, par suite du bombardement en direction de Kominternovo, un civil a été commotionné et des bâtiments résidentiels ont été endommagés. Le président du comité d’enquête, Alexander Bastrykin, a chargé les enquêteurs du comité de lancer des affaires pénales sur ces faits et d’enregistrer les preuves des crimes commis par les forces armées ukrainiennes dans le Donbass.

21/02/2022 : L’état d’urgence est instauré dans les régions de Volvograd, Orel, Oulianovsk et de Saratov. -Lauren Lemaire-Hec – 

Les gouverneurs des régions de Volvograd, Orel, Oulianovsk et Saratov ont instauré l’état d’urgence le 21 février 2022. L’état d’urgence a été mis en place dans ces régions en raison de l’arrivée de résidents évacués des Républiques Populaires de Donetsk et de Lougansk, comme le rapporte le service de presse du gouverneur de Saratov sur l’application de messagerie instantanée Telegram. Plus tôt, les autorités de Voronej, Koursk, Penza et Rostov avaient déclaré l’état d’urgence pour les mêmes raisons. Le 18 février, les dirigeants de la RPL et de la RPD avaient annoncé le début de l’évacuation de leurs habitants vers la Russie en raison des “tensions croissantes dans la région”. Selon les autorités autoproclamées de Lougansk et de Donetsk, plusieurs centaines de milliers de personnes doivent être évacuées vers la Russie. Le gouverneur d’Oulianovsk a déclaré que le 22 février, la première partie des évacués est arrivée dans la région, soit environ 600 personnes, majoritairement des femmes, des enfants et des personnes âgées. En outre, le président russe Vladimir Poutine a ordonné le 18 février que chaque réfugié arrivant du Donbass reçoive 10 000 roubles.

21/02/2022: Le président russe, Vladimir Poutine, a officiellement reconnu  l’indépendance des républiques autoproclamées de Donetsk et de Lougansk. – Manik Tadevosian –

Le président russe, Vladimir Poutine, a décidé, lundi 21 février, de reconnaître l’indépendance des  régions séparatistes pro-russes de l’est de l’Ukraine et a signé dans la foulée des accords “d’amitié et d’entraide” avec les dirigeants de ces territoires. Pendant un discours fleuve de près d’une heure, le président russe a annoncé qu’il jugeait « nécessaire de prendre cette décision qui était mûre depuis longtemps : immédiatement reconnaître l’indépendance de la République populaire de Donetsk et de la République populaire de Lougansk”. En réaction, les Etats-Unis ainsi que l’Union européenne ont initié une nouvelle série de sanctions contre la Russie. Le chancelier allemand Olaf Scholz a, quant à lui,  annoncé suspendre l’autorisation du gazoduc Nord Stream 2.

24/02/2022: La Russie lance une “opération militaire spéciale” en Ukraine, qualifiée d’invasion par de nombreux pays. -Manik Tadevosian- 

Après avoir massé 100 000 soldats russes à la frontière ukrainienne pour exercer une pression militaire, Vladimir Poutine a franchi un cap supplémentaire en lançant une “opération militaire spéciale” en Ukraine, le 24 février 2022. Les infrastructures telles que les aéroports et les centres de commandement militaires, ainsi que des institutions civiles ont été visés dans les différentes villes du pays par des frappes aériennes et des missiles. Les forces russes ont également conquis l’aéroport militaire d’Antonov à Gostomel situé aux portes de la capitale ukrainienne et ont pris le contrôle de la centrale de Tchernobyl, d’après les autorités ukrainiennes. L’offensive militaire a débuté à la suite d’un second discours télévisé de Vladimir Poutine, où il a officiellement annoncé sa décision d’intervention, sur demande des leaders des républiques séparatistes du Donbass officiellement reconnues en début de semaine par le Kremlin. Durant son discours, Vladimir Poutine a notamment dénoncé un “génocide” orchestré  par le régime ukrainien dans les territoires indépendantistes du Donbass. En parallèle, le président ukrainien, Volodymyr Zelensky, a décrété la mobilisation générale, puis a annoncé que 137 ukrainiens ont été tués et 316 ont été blessés. L’agression militaire russe a été fortement condamnée par la communauté internationale. L’Union européenne, réunie en sommet jeudi à Bruxelles, a durci ses sanctions contre la Russie, sans pour l’instant aller jusqu’à exclure le pays du système d’échanges bancaires internationaux Swift.

24/02/2022: Le Roskomnadzor demande aux médias russes de préparer leurs publications à propos de l’Ukraine avec des informations “qu’ils reçoivent uniquement de sources officielles russes” – Lauren Lemaire-Hec – 

Le Service fédéral de supervision des communications, des technologies de l’information et des médias de masse russe a affirmé, le 24 février 2022 sur son site internet, avoir  observé une “augmentation significative de la diffusion d’informations non vérifiées et inexactes par les médias et d’autres ressources d’information opérant sur Internet”. Le Service a informé les médias qu’ils “sont tenus d’utiliser les informations et les données qu’ils reçoivent uniquement de sources officielles russes ” dans la préparation de leurs documents et publications sur la situation en Ukraine. Le Roskomnadzor a souligné qu’en vertu de l’article 13.15 du code des infractions administratives de la Fédération de Russie, les médias qui diffusent de fausses informations s’exposent à une amende pouvant aller jusqu’à 5 millions de roubles et au blocage des documents contenant de “fausses informations”.

25/02/2022: Au second jour de l’offensive russe en Ukraine, Kiev apparaît comme la cible prioritaire des troupes russes. – Ilinka Léger –

Le second jour de l’ “opération militaire spéciale” menée par la Russie contre l’Ukraine a vu une progression des troupes russes vers Kiev et une intensification des combats. Les pays de l’Union européenne et les États-Unis ont qualifié l’entreprise militaire russe d’invasion, et annoncé une interdiction de leurs marchés financiers  au secteur bancaire russe (VTB, Sberbank, Gazprombank) et gelé les avoirs européens et britanniques de Vladimir Poutine et de son ministre des Affaires étrangères, Sergeï Lavrov. À mesure que les troupes russes progressent sur le territoire ukrainien, la prise de Kiev, sous les bonbardements depuis le début du conflit,  semble devenir leur priorité. Pour les nations membres de l’OTAN, cela confirme le but politique de la manoeuvre russe, qui vise à renverser le chef de l’État Volodymir Zelenski et le remplacer par un allié pro-russe. Vendredi 25 février, la Russie a opposé son véto à une proposition de résolution du Conseil de Sécurité des Nations Unies demandant l’arrêt immédiat du conflit et le retrait des troupes russes, alors que 11 des 15 membres avaient vôté pour (3 abstentions). L’Ambassadeur de France au CSNU, Nicolas de Rivière, a déclaré que “Le résultat du vote de ce jour est clair : la Russie est seule.”, avant d’affirmer que la guerre enclenchée par la Russie s’inscrivait dans un espoir de reconquête de l’Empire russe.

25/02/2022: 100 000 déplacés et réfugiés ukrainiens et 1700 arrestations en Russie, les civils au cœur du conflit.  – Ilinka Léger –

Shabia Mantoo, représentante de l’agence des Nations unies pour les réfugiés, a déclaré que le conflit avait déjà fait 100 000 déplacés et réfugiés en Ukraine. La majorité des Ukrainiens qui souhaitaient sortir du pays se sont dirigés vers la Pologne, la Roumanie, la Hongrie et la Slovaquie. Le ministre des Affaires étrangères moldave, Nicu Popescu, a annoncé que la Moldavie avait d’ores et déjà accueilli plus de 25 000 Ukrainiens  sur son territoire. En Russie, le premier soir des combats, des manifestations-piquets (une personne immobile tenant une pancarte) et des rassemblements ont eu lieu dans différentes villes pour dénoncer la guerre et la décision du gouvernement russe. Les rassemblements n’ayant pas été autorisés au préalable, leurs participants ont fait l’objet d’arrestations massives. Plus de 1700 personnes ont été arrêtées à travers le pays pour la seule journée du jeudi 24 février.

Previous Article

VEILLE ASIE CENTRALE – du 19 février au 25 février 2022

Next Article

VEILLE SUD-CAUCASE – du 26 février au 4 mars 2022