FrançaisEnglish
  
     
         
Blog

VEILLE RUSSIE – du 12 novembre au 18 novembre 2022

Equipe de veille Russie: Ilinka Léger, Enzo Padovan, Arnaud Huss, Nicolas Girard, Corentin Delon, Olga Shevchuk, Anastasia K., Erwann Leyral

12/11/2022 : La Russie souhaite reconnecter la Banque Agricole Russe au système SWIFT  Nicolas Girard

Le 12 novembre 2022, le vice-ministre des Affaires étrangères russe Sergeï Vershinin a déclaré devant des journalistes que «la reconnexion de la Rosselkhozbank (à SWIFT), […] est une question clé», selon RiaNovosti. Le vice-ministre russe souhaiterait reconnecter la Banque Agricole Russe (Rosselkhozbank) au système de messagerie bancaire SWIFT, pour faciliter les échanges dans les domaines agricole et alimentaire; ces secteurs économiques sont exclus des sanctions occidentales à l’encontre de la Russie. Pour rappel, suite à l’invasion de l’Ukraine en février 2022, plusieurs banques russes ont été exclues de SWIFT, un système facilitant les transactions entre banques au niveau mondial.

Cette déclaration du vice-ministre s’est tenue le lendemain de la rencontre entre des officiels russes et des représentants de l’ONU à Genève le 11 novembre. Selon le site internet du ministère russe des Affaires étrangères et le compte rendu de l’ONU, les discussions ont porté sur l’initiative céréalière de la mer Noire, l’exportation des produits alimentaires ukrainiens et sur les exportations agricoles russes (récoltes, engrais). En revanche, il n’est pas fait mention de la reconnexion au système SWIFT d’une banque russe.

14/11/2022 : Lusaka demande à la Russie d’expliquer les circonstances de la mort d’un ressortissant zambien en Ukraine – Enzo Padovan

Le 14 novembre, le ministre des Affaires étrangères zambien, Stanley Kasongo Kakubo, a publié un communiqué de presse revenant sur le décès d’un de ses ressortissants en Ukraine. Lemekhani Nathan Nyirenda était, en effet, un citoyen zambien de 23 ans, qui réalisait des études d’ingénierie nucléaire à l’Institut de génie physique de Moscou. M. Nyirenda avait été condamné, en avril 2020, à passer neuf années et six mois derrière les barreaux russes, à la suite d’une infraction dont la nature est inconnue. Pourtant, le 22 septembre 2022, l’étudiant zambien a trouvé la mort sur le front ukrainien, un fait que la Russie n’a rendu public que le 9 novembre. «Le gouvernement zambien a demandé aux autorités russes de leur fournir urgemment des informations sur les circonstances ayant amené un citoyen zambien, qui purgeait une peine de prison à Moscou, aurait pu être recruté afin de combattre en Ukraine, et y perdre la vie», déclare le communiqué de presse.

La chaîne d’informations américaine CNN avait déjà enquêté sur ce phénomène de recrutement de prisonniers durant l’été. Cette investigation avait révélé que de nombreux détenus russes avaient été recrutés pour être envoyés sur le front, en échange d’une remise de peine. Selon le journal indépendant Meduza, une partie de ces prisonniers ont été affectés au sein de la société militaire privée Wagner, affiliée au pouvoir de Vladimir Poutine; néanmoins, il ne s’agissait pas, comme ici, de ressortissants étrangers. Le corps de M. Nyirenda est actuellement à Rostov-sur-le-Don, attendant sa restitution à la Zambie.

15/11/2022 : La Russie participe à la rencontre du G20 en Indonésie – Enzo Padovan

Le 15 novembre, le sommet du G20 s’est ouvert sur l’île de Bali, en Indonésie. Comme l’a indiqué le journal Svoboda, Vladimir Poutine avait expliqué plus tôt dans la semaine qu’il ne viendrait pas physiquement à la conférence, à laquelle le président ukrainien Volodymyr Zelensky était invité également. C’est donc Sergueï Lavrov, ministre des Affaires étrangères, qui a représenté Moscou dans le cadre des rencontres. Cependant, cette présence russe a causé une certaine polémique. Tout d’abord, The Guardian a révélé que les Etats du G20 n’ont pas voulu prendre de photo avec tous les chefs de délégation, refusant de poser avec Sergueï Lavrov.

En outre, un second article du Guardian est revenu sur la prise de parole de Rishi Sunak, premier ministre britannique, dans le cadre de la conférence. Ce dernier a critiqué l’impact humanitaire du conflit ukrainien, déclarant : «La militarisation de l’énergie et de la nourriture est totalement inacceptable. Les deux tiers des céréales ukrainiennes partent dans les pays en développement, et pourtant la Russie a détruit des silos à grain et a bloqué les cargaisons». Ces déclarations prouvent l’aspect complexe de la rencontre, mais l’agence de presse gouvernementale TASS a montré le point de vue de Moscou sur la question. Dmitri Peskov, porte-parole du Kremlin, a répondu par l’affirmative, lorsqu’on lui a demandé s’il était satisfait du sommet du G20.  «La voix russe est entendue», a-t-il commenté le 15 novembre. Le texte final du G20, approuvé le 16 par toutes les parties, a été jugé «équilibré» par le Kremlin, comprenant ainsi plusieurs points de vue sur la question ukrainienne.

15/11/2022 : Frappe d’un missile de «fabrication russe» en Pologne –  Anastasia K. 

Le soir du 15 novembre, à la suite des frappes massives sur le territoire ukrainien, les autorités polonaises ont annoncé des explosions dans la région frontalière avec l’Ukraine, causant deux morts. A ce jour, les autorités internationales n’ont pas atteint l’unanimité sur la provenance du tir : le ministre de la défense polonais a évoqué que ces missiles étaient de «fabrication russe». Washington, tout en excluant le caractère intentionnel, a expliqué pour sa part que ces missiles auraient été redirigés par un système de défense anti-aériennne ukrainien. Version que les autorités russes soutiennent, en parlant cependant de «provocation» de la part de l’Ukraine.

Le président ukrainien Volodymyr Zelensky a, quant à lui, rapidement déclaré qu’il fallait «agir», puisque cette frappe était une «atteinte à la sécurité collective» de l’OTAN. Bien que les autorités ukrainiennes aient reconnu que leurs systèmes anti-aériens tentaient d’intercepter un missile à proximité de ces explosions, elles ont contredit la version russe, en accusant la Russie de diffuser sa «propagande». Elles ont, par ailleurs, invité les autorités internationales à se rappeler de l’incident avec l’avion de ligne MH17. Selon Frédéric Encel, l’attitude du président ukrainien confirme sa volonté de rester dans «son rôle» de «chef de guerre». Le 17 novembre, le dirigeant ukrainien a finalement déclaré ne pas être sûr de ce qui s’était passé, tout en réaffirmant être «sûr que c’était un missile russe».

15/11/2022 : Dans le cadre des commémorations des combats contre le nazisme, le titre de «Ville de la gloire militaire» conféré à Marioupol et Melitopol –  Erwann Leyral

Une réunion en visioconférence s’est tenue le mardi 15 novembre, rassemblant le président russe Vladimir Poutine et le comité d’organisation «Victoire». Relayée par le site officiel du Kremlin, cette entrevue traitait de la commémoration des citoyens soviétiques morts pendant la Seconde guerre mondiale, ainsi que l’attribution de titres honorifiques à certaines villes russes et la célébration du 80ème anniversaire de la libération du blocus de Leningrad. Le président russe a déploré une «tentative d’un certain nombre d’État de réécrire […] l’histoire». En outre, les principaux intervenants ont souligné la présence de volontaires issus de toute l’Europe au sein des unités SS. Enfin, Vladimir Poutine a mentionné la dureté des batailles menées dans les quatres régions «revenues en Russie» (Lougansk, Donetsk, Kherson, Zaporijia) opposant l’Armée Rouge au nazisme. Pour rappel, ces quatres régions ukrainiennes ont fait l’objet d’une “intégration” à la Fédération russe le 30 septembre, ce qui a été qualifié de «tentative d’annexion» par l’Assemblée générale des Nations Unies.

Afin de promouvoir le lien historique de ces régions avec l’espace russe, le chef de l’État a signé des décrets ajoutant Marioupol et Melitopol aux 45 «villes de la gloire militaire» et gratifiant du titre de «ville de la vaillance du travail» Astrakhan, Vologda, Gorlovka, Zlatoust, Kapsiysk, Lougansk, Norilsk, Orsk et Iakoutsk.

16/11/2022 : La Russie entérine le statut d’ancien combattant pour les volontaires de «l’opération militaire spéciale» en Ukraine Corentin Delon

Le 16 novembre a été officiellement adopté par le Conseil de la Fédération de Russie une loi entérinant le statut d’anciens combattants, à tous les citoyens inscrits dans «les formations de volontaires du gouvernement». Cette réunion retransmise en direct sur le site du Conseil de la Fédération accorde par cette même loi aux blessés, durant les opérations spéciales (OSV), le statut d’invalide de combat sans toutefois mentionner le mot «guerre». Le conseil de la Fédération de Russie a également rappelé que cet «amendement fédéral pour les vétérans» s’appliquait expressément aux détachements de volontaires, mis en place sur la base d’une décision des agences d’État, pour «l’exécution des tâches assignées aux forces armées de la Fédération de Russie lors d’une opération militaire spéciale».

Le quotidien russe Vedomosti a précisé que «la loi […] s’applique aux relations juridiques nées à partir du 24 février 2022 dans les territoires de l’Ukraine, des républiques populaires de Donetsk et de Lougansk, et à partir du 30 septembre 2022 dans les régions de Zaporozhye et de Kherson». La Russie étant une fédération bicamérale (2 chambres), cette loi du Conseil de la Fédération ratifie la proposition précédemment approuvée en troisième lecture par la Douma d’Etat, le 10 novembre. Le président de la Douma Volodine Viatcheslav a qualifié cette loi de «décision juste», grâce à laquelle «les volontaires et les membres de leurs familles, comme le personnel militaire de la Fédération de Russie, bénéficieront des avantages et des mesures de soutien social établis par la loi».

16/11/2022 : Le Parlement de la République tchèque adopte une résolution sur la reconnaissance du régime en Russie comme terroriste Olga Shevchuk

Le 16 novembre, après qu’un missile de fabrication russe a frappé le territoire polonais, la chambre basse du parlement tchèque a adopté une résolution dans laquelle elle a qualifié de “terroriste” le régime russe de Vladimir Poutine.

«La chambre des députés du Parlement de la République tchèque […] condamne, conformément à la résolution de l’Assemblée parlementaire du conseil de l’Europe, l’actuel régime russe comme terroriste», indique le document.

Cette résolution condamne l’attaque russe contre l’Ukraine, en particulier les attaques contre les infrastructures énergétiques. Elle ne reconnaît pas les résultats des référendums sur la base desquels les autorités russes ont annexé une partie du territoire ukrainien. Selon le journal Svoboda, 129 députés sur 200 ont voté pour la résolution, 14 ont voté contre et 57 n’ont pas participé au vote. En amont, les parlements de la Lettonie, de la Lituanie et de l’Estonie avaient pris des décisions analogues. Ces résolutions n’ont pas fait l’objet de réaction officielle de la part de la Russie.

16/11/2022 : Quatrième réunion du Format de Moscou sur l’Afghanistan Nicolas Girard

Le 16 novembre, se sont réunis à Moscou les représentants de la Russie, de la Chine, du Pakistan, de l’Inde, et des cinq anciennes républiques soviétiques d’Asie Centrale, pour échanger sur la situation actuelle en Afghanistan. Selon le communiqué de presse du ministère russe des Affaires étrangères, des représentants des Émirats Arabes Unis, du Qatar, de l’Arabie Saoudite et de la Turquie ont également assisté à cette réunion, dite du Format de Moscou. Ces États-ci étaient reçus en qualité d’invités.

Cette réunion a mis l’accent sur la nécessité pour Kaboul de former un gouvernement «qui reflète les principaux groupes ethno-politiques», mais aussi de mettre un terme à la menace terroriste présente dans le pays. Les pays du format de Moscou ont également appelé Washington et les pays de l’OTAN à «compenser les dommages infligés aux Afghans [durant les vingt années de leur présence militaire]». Selon l’agence de presse russe TASS, aucun représentant des Talibans ne participait à cette réunion, contrairement à celle de 2021.

 

Previous Article

VEILLE SUD-CAUCASE – du 12 novembre au 18 novembre 2022

Next Article

VEILLE ASIE CENTRALE – du 19 novembre au 25 novembre 2022