FrançaisEnglish
  
     
         
Blog

VEILLE RUSSIE du 15 janvier au 21 janvier 2022

15/01/2022 : La Russie est accusée d’avoir fomenté des cyberattaques de sites et systèmes gouvernementaux ukrainiens

Le 15 janvier, Microsoft a déclaré que des dizaines de réseaux informatiques ukrainiens, dont des réseaux d’agences gouvernementales, ont été la cible de cyberattaques ayant pour but leur sabotage. Ces attaques font suite à de premières attaques la veille visant plusieurs portails de sites internet du gouvernement ukrainien, dont celui du Ministère des affaires étrangères. Le dimanche 16 janvier, l’Ukraine a fait savoir à travers un communiqué qu’elle détenait des preuves de la culpabilité de la Russie dans ces attaques, bien que Microsoft estime ne pas pouvoir pour le moment identifier leurs auteurs. Le porte-parole du Kremlin, Dmitri Peskov, a réfuté ces accusations, avant d’ajouter “Nous sommes presque habitués à ce que les Ukrainiens accusent la Russie de tout, même du mauvais temps dans leur pays.” En réaction aux attaques, l’Ukraine et l’OTAN ont signé le 17 janvier un mémorandum sur la coopération technologique qui devrait leur permettre de poursuivre des projets entamés en 2015, portant en partie sur le renforcement du système de commandement militaire. Les États-Unis ont déclaré vouloir appliquer de nouvelles sanctions à la Russie si ces attaques se révélaient de leur fait.

19/01/2022 : Le ministère des armées russe annonce la fin du retrait des troupes stationnées au Kazakhstan dans le cadre de l’OTSC          

Le retrait des contingents avait débuté le 13 janvier et a été déclaré terminé le 19 janvier, après le départ de 4 avions russes de Noursoultan et Almaty. Selon le communiqué de presse du Ministère de la défense russe : « Tous les soldats de la paix, les équipements militaires et les armes du contingent des forces collectives de maintien de la paix de l’OTSC, qui a effectué des tâches de protection des installations d’importance sociale en République du Kazakhstan, sont rentrés chez eux. » Le 2 janvier 2022, des manifestations avaient éclaté au Kazakhstan à la suite de la hausse du prix du gaz et se sont rapidement transformées en contestation du pouvoir en place. À la demande du Président Kassim-Jomart Tokaïev, une force d’intervention multilatérale de l’Organisation du Traité de Sécurité Collective (OTSC) a été déployée au Kazakhstan le 6 janvier dans le but d’effectuer une mission de maintien de la paix. Sur les 2030 soldats envoyés par la Russie, le Bélarus, l’Arménie, le Tadjikistan et le Kirghizistan, la plupart des troupes ont été dépêchées par la Russie.

20/01/2022 : Les États-Unis envisagent de plus en plus sérieusement  une invasion de l’Ukraine par la Russie, qui réagit par un exercice militaire conjoint avec le Bélarus

Afin de devancer la possibilité d’une invasion de l’Ukraine par la Russie, les États-Unis ont donné le 20 janvier leur feu-vert à la Lettonie, la Lituanie et à l’Estonie pour envoyer des armes américaines sur le territoire ukrainien. La Russie a déployé début décembre 100 000 soldats à la frontière ukrainienne, ce qui a entraîné un regain de tension dans la zone. Les négociations bilatérales et multilatérales impliquant la Russie, les États-Unis, l’OTAN, l’OSCE qui se sont déroulées du 10 janvier au 13 janvier n’ont pas été l’occasion de la désescalade escomptée. Dès le vendredi 14 janvier le porte-parole du Pentagone, John Kirby a déclaré que selon les renseignements américains, la Russie « a prépositionné un groupe d’agents pour mener ce que nous appelons une opération sous faux drapeau, une opération conçue pour ressembler à une attaque contre eux ou contre des personnes russophones en Ukraine, comme une excuse pour entrer en Ukraine ». Le secrétaire à la défense Ben Wallace a annoncé que le Royaume-Uni a d’ores et déjà commencer à livrer des armes anti-char, mais l’Allemagne a, elle, estimé que les livraisons d’armes ne feraient qu’attiser les tensions. Maria Zakharova, directrice de l’information et de la presse du Ministère des affaires étrangères russe, a fait savoir le jeudi 20 janvier que la Russie et le Bélarus ne resteraient pas sans réaction face au renforcement des capacités militaires le long de leurs frontières (Ukraine, Pologne, Lituanie). Elle a rappelé que l’exercice militaire conjoint « Détermination alliée – 2022 », pour lequel la Russie a commencé à déplacer des troupes au Bélarus, se tiendrait du 10 au 20 février 2022.

20/01/2022 : Accusations de corruption contre les juges ayant dissout l’ONG Mémorial  

Le site d’information indépendant The Insider a publié le 20 janvier 2022 un article accusant la juge de la Cour suprême, Alla Nazarova, et le juge du tribunal de la ville de Moscou, Mikhail Kazakov, d’être corrompus. Ils sont respectivement à l’origine du démantèlement de l’ONG Mémorial International et de son Centre des droits de l’homme (CDH) Mémorial qui ont été prononcés le 28 et 29 décembre 2021. Mémorial est accusé de ne pas avoir respecté les obligations qui incombent à son statut d’« agent de l’étranger », auquel l’ONG était soumise depuis 2016. L’article de The Insider développe les liens de ces deux juges avec des avocats et Silovniki proches du pouvoir ou des personnes impliquées dans des affaires criminelles. Les deux juges n’ont pas souhaité utiliser leur droit de réponse et ces accusations viennent s’ajouter à l’indignation des militants russes et de leurs soutiens à l’étranger. La Cour Européenne des Droits de l’Homme a demandé à la Russie de suspendre le jugement en attendant que la CEDH rende sa décision sur la plainte contre le statut d’ « agent de l’étranger » déposée par 11 associations russes, dont Mémorial. Le Ministère des affaires étrangères a réagi à la demande de la CEDH en déclarant qu’elle portait atteinte à l’indépendance du système judiciaire russe. L’ONG Mémorial a indiqué vouloir faire appel de la décision des tribunaux russes.

Previous Article

“VEILLE EUROPE DE L’EST (HORS UE) – du 8 au 14 janvier 2022”

Next Article

VEILLE SUD-CAUCASE – du 15 janvier au 21 janvier 2022