FrançaisEnglish
  
     
         
Blog

VEILLE EUROPE DE L’EST – du 10 septembre au 16 septembre 2022

Equipe de la veille géopolitique Europe de l’Est: Olga Chekhurska, Elisabeth Nagy, Alicia Tintelin.

10/09/2022: L’Albanie accuse l’Iran d’une nouvelle cyberattaque, entérinant les relations entre les deux pays. – Elisabeth Nagy –

Le 10 septembre 2022, Edi Rama a accusé l’Iran d’avoir « engagé quatre groupes pour monter une attaque contre l’Albanie », en lançant une cyber-attaque à l’encontre de ses infrastructures numériques gouvernementales. Cette attaque fait suite à une première ayant déjà eu lieu le 7 juillet. 

A la suite de cette attaque, le premier ministre albanais a ordonné au personnel diplomatique iranien de quitter le pays sous 24 heures, et a rompu les relations diplomatiques avec Téhéran. 

Depuis 2013, l’Iran condamne l’Albanie car le pays accueille des exilés issus de l’Organisation des moudjahidin du peuple d’Iran en Albanie, considérés comme des terroristes par l’Iran, ce qui n’a fait qu’entériner les frictions entre les deux pays. 

Le système d’identification et d’informations albanais a été mis hors circuit pendant toute la journée du samedi, permettant à presque 200 personnes jugées pour crime en Albanie de quitter le pays, et de se rendre à Dubaï où il n’existe aucun accord d’extradition. 

Les hackers ont également vendu les informations volées, avec paiement en Bitcoins afin de rendre la transaction intraçable. 

Dans un communiqué, le porte-parole du ministère du renseignement iranien, Nasser Kanani, a démenti et a accusé les États-Unis de l’avoir orchestré afin de déstabiliser le pays. Cependant, ces groupes de hackers ont été reconnus comme étant liés au Corps des Gardiens de la Révolution islamique, ou IRGC en anglais, connu pour exploiter les vulnérabilités des systèmes informatiques afin de vendre les données, et demander des rançons pour les récupérer. Ces groupes avaient également attaqué la municipalité du New Jersey en février 2021 aux États-Unis, des entreprises privées, des médias, des télécommunications ou encore des informations de membres diplomatiques et du gouvernement. 

L’OTAN a également apporté son soutien à l’Albanie, dont une nouvelle attaque n’est pas à exclure. 

10/09/2022 : Fort des récentes avancées militaires de l’Ukraine, Volodymyr Zelensky promet que “l’histoire remettra chaque chose à sa place”. – Alicia Tintelin –

Dans la soirée du dimanche 10 septembre, le président ukrainien Volodymyr Zelensky s’est exprimé dans un retentissant discours de guerre, avant un hiver qui se promet d’être difficile. S’adressant directement à la Russie, son ton ferme affirmait : «le froid, la faim, l’obscurité et la soif ne sont pas aussi terribles et mortels pour nous que votre ‘amitié et fraternité», avant de promettre que «l’histoire remettra chaque chose à sa place».

Ce discours fera date tant il symbolise le tournant actuel entre les forces russes et les forces ukrainiennes sur le plan militaire. La semaine précédant ce discours témoigne de spectaculaires renversements sur le champ de bataille puisque les troupes russes reculent dans la région orientale de l’Ukraine et plus de 3000 kilomètres carrés de terres ukrainiennes auraient été repris. Peu de temps avant son discours, Volodymyr Zelensky attestait que des ripostes russes dans l’Est de l’Ukraine avaient frappé des infrastructures causant d’importantes coupures d’électricité dans l’ensemble de la région.

Le jour suivant le discours du président Zelensky, l’armée ukrainienne dit avoir récupéré «plus de 20 localités» en 24 heures, majoritairement dans les régions de Kharkiv et Donetsk.

15/09/2022 : La présidente de la Commission européenne Ursula von der Leyen en visite à Kiev. -Olga Chekhurska-

La présidente de la Commission européenne, Ursula von der Leyen, est arrivée à Kiev le 15 septembre 2022 pour rencontrer le président Volodymyr Zelensky et le Premier ministre Denys Chmyhal. Il s’agit de sa troisième visite dans la capitale ukrainienne depuis le début de la guerre.

Cette visite a été annoncée mercredi 14 septembre lors de son discours annuel devant le Parlement européen. Lors de ce discours, Ursula von der Leyen a proposé d’accorder à l’Ukraine « un accès aisé au marché unique européen » et de l’intégrer à la zone d’itinérance gratuite de l’UE (roaming). Elle a également annoncé un financement de 100 millions d’euros pour l’Ukraine. Ursula von der Leyen a déclaré que l’Union européenne n’envisageait pas de lever les sanctions contre la Russie et était inébranlable dans son soutien à l’Ukraine. Elle a également accusé Vladimir Poutine de déclencher une guerre énergétique et économique contre l’Europe.

«Nous serons mis à rude épreuve par ceux qui veulent tirer parti de la moindre division entre nous. […] Il s’agit d’une guerre contre notre sécurité énergétique, contre notre économie, contre nos valeurs et contre notre avenir, une guerre de l’autocratie contre la démocratie», a affirmé Ursula von der Leyen.

Le 15 septembre la présidente de la Commission européenne, Ursula von der Leyen, le président Volodymyr Zelensky et le Premier ministre Denys Chmyhal ont discuté du processus d’intégration de l’Ukraine à l’Union européenne, et notamment de la volonté de l’Ukraine d’intégrer le marché commun de l’Union européenne.

Ursula von der Leyen a assuré également Volodymyr Zelensky que l’Union européenne soutiendrait l’Ukraine dans cette guerre et a déclaré : «Nous ne pourrons jamais égaler le sacrifice que réalisent les Ukrainiens, [mais] ce que nous pouvons dire, c’est que vous aurez vos amis européens à vos côtés aussi longtemps qu’il le faudra. Nous sommes amis pour toujours».

 

Previous Article

VEILLE RUSSIE – du 10 septembre au 16 septembre 2022

Next Article

Entretien avec Adrien Nonjon – Les idéologies et les mouvances nationalistes et d’extrême droite en Ukraine