FrançaisEnglish
  
     
         
Blog

VEILLE ASIE CENTRALE – du 7 mai au 13 mai 2022

Equipe de veille Asie Centrale : Elisabeth Nagy, Mathieu Bailly et Denis Lavaud

11/05/2022 : Un possible accord d’échanges commerciaux entre le Kazakhstan et la Turquie pourrait redistribuer les cartes en Asie-Centrale. – Elisabeth Nagy –

Lors de sa première visite d’État en tant que président du Kazakhstan depuis 2019 en Turquie, Kassym-Jomart Tokaïev a abordé avec son homologue Turc Recep Tayyip Erdogan la nécessité de maximiser le potentiel de la route de transport internationale transcaspienne « the Iron Silk Road », qui relie la ville chinoise de Xi’an à Istanbul via une voie ferrée traversant le Kazakhstan, une liaison maritime avec l’Azerbaïdjan à travers la mer Caspienne, puis une voie ferrée traversant la Géorgie jusqu’en Turquie. Le Kazakhstan a pour objectif de devenir un point stratégique entre la Chine et l’Europe, et une « superpuissance logistique ». L’objectif turcs et kazakh est d’atteindre 3,1 millions de tonnes d’échanges de fret cette année. Dans ce but, le président Kassym-Jomart Tokaïev a organisé une réunion le 11 mai 2022 avec des géants de l’industrie afin de promouvoir le Kazakhstan comme destination d’investissement attrayante. Cette réunion semble avoir porté ses fruits car 30 accords commerciaux d’une valeur possible d’un milliard de dollars auraient été signés pendant celle-ci. 

11/05/2022 : La République du Kazakhstan devient le premier producteur étranger de drone turc ANKA – Mathieu Bailly –

Durant une visite à Ankara, le président du Kazakhstan Kassym-Jomart Tokaïev a signé, le 11 mai, un mémorandum d‘entente, soit un accord bilatéral de convergence d’intention commune, avec le gouvernement turc. L’accord, fait entre TUSAŞ et Kazakhstan Engineering, prévoyait le début de la production du drone turc ANKA dans des manufactures kazakhes, ainsi qu’un accord pour la réparation et l’entretien des drones. Avec cet accord, le Kazakhstan deviendrait le premier pays producteur étranger de ces drones, et par le même coup suspendrait un accord de vente de 3 drones établi en novembre 2021. Le président turc Recep Tayyip Erdoğan avait affirmé que cet accord apportera approximativement 10 milliards en volume d’échange entre les deux pays. 

L’accord poursuivait la stratégie diplomatique de la Turquie, qui souhaite resserrer ses relations diplomatiques avec les pays d’Asie centrale. La Fédération de Russie, elle, émet un avis défavorable sur cette entente, rappelant que la Turquie fait partie de l’OTAN, Organisation du Traité Nord Atlantique. Le média affilié à la Russie, Sputnik, avait même qualifié cet accord de « cheval de Troie ».

12/05/2022: L’Union Européenne et le Japon souhaitent s’associer pour l’implémentation de projets communs en Asie Centrale – Denis Lavaud –

Le Japon et l’Union Européenne ont déclaré, suite au 28ème sommet Japon-UE s’étant déroulé le 12 mai à Tokyo, vouloir développer conjointement divers projets dans le monde, et notamment en Asie Centrale. Ces projets de coopérations entre l’UE et le Japon toucheront notamment aux énergies renouvelables ainsi qu’à la microfinance et se feront en étroite coopération entre la Banque Européenne d’Investissement et la Banque du Japon. 

«Nous étudions différentes possibilités de coopération, notamment dans les transports, l’énergie, le digital et les chaînes d’approvisionnement dans la région de l’Océan Indien, dans les Balkans et le Partenariat Oriental, l’Afrique. Nous étudions également les possibilités de développement en considérant l’Asie Centrale comme une région potentielle de coopération future» a déclaré à la fin du sommet le porte-parole de l’événement.

13/05/2022: Au Kirghizstan, une commission publique créée afin d’enquêter sur les mystères du crash d’avion en 2017. – Elisabeth Nagy –

Sadyr Japarov a décidé, le 8 mai, de créer une commission publique afin de déterminer les circonstances d’un crash d’avion. En 2017 au Kirghizstan, 39 personnes perdent la vie et des douzaines de maison sont détruites à la suite d’un crash d’avion. Une enquête criminelle a été ouverte en 2017 pour déterminer le coupable de cette tragédie, mais l’affaire a été classée sans suite. Le président du Kirghizstan, Sadyr Japarov, estime que l’enquête a été menée « mal et avec lenteur ». Ainsi, le président a décidé de créer une commission publique le 8 mai pour déterminer les causes exactes de l’accident et les faire connaître au grand public. L’objectif de la commission composée de 18 membres dont des avocats, des journalistes d’investigation ou encore d’activistes est d’examiner les causes et conséquences du crash, ainsi que la manière de résoudre les difficultés auxquelles font face les survivants du village de Dacha-SU. Les dommages causés par le crash sont estimés à 3 millions de dollars.  

De nombreuses questions restent également en suspens comme la raison de la présence de l’avion de la ATC Airlines dans cette région, ainsi que le flou concernant la distribution des quelques 610 milles dollars de compensation de la part de la compagnie aérienne aux victimes et leur réinstallation, qui n’a pas été faite.  

Certains spéculent sur la possible non-action volontaire de l’ex-président Kirghize Almazbek Atambayev, craignant ce que révèle l’affaire.

13/05/2022: Douchanbé accueille le Conseil des ministres des Affaires étrangères des pays de la communauté des Etats Indépendants – Denis Lavaud – 

La capitale du Tadjikistan accueille, le 13 mai, le Conseil des ministres des Affaires étrangères des pays de la CEI. Sont présents les ministres du Tadjikistan, du Kazakhstan, du Kirghizstan, d’Azerbaïdjan, d’Arménie, de Biélorussie, de Moldavie et de Russie. 

Bien que l’Ukraine reste officiellement membre de la CEI, le pays ne participe plus aux diverses rencontres de la Communauté.

La rencontre porte sur les perspectives de développement et de coopération au sein de la CEI, ainsi que sur les questions de sécurité internationale, de développement de l’éducation et des sphères humanitaires. La situation en Ukraine a également été abordée.

Les journalistes n’étant pas autorisés à assister à ce sommet, le bilan de cette rencontre sera communiqué via une conférence de presse, devant se tenir en fin de journée.

Previous Article

VEILLE RUSSIE – du 7 mai au 13 mai 2022

Next Article

VEILLE GEOPOLITIQUE UNION EUROPEENNE – Du 7 mai au 13 mai 2022