FrançaisEnglish
  
     
         
Blog

VEILLE ASIE CENTRALE – du 28 mai au 3 juin 2022

Equipe de veille Asie Centrale : Amandine Paillette, Sophie Marc, Mathieu Bailly et Denis Lavaud

27/05/2022: Un contrat opaque signé par le Kirghizistan avec une petite entreprise chinoise – Denis Lavaud – 

Le gouvernement kirghize a mis en place une nouvelle compagnie gouvernementale d’état chargée de raviver l’industrie du pays, et a signé, le 27 mai, un contrat avec une nouvelle et modeste entreprise chinoise. Ce contrat de 200 millions de dollars (pouvant aller jusqu’à 1 milliard, sous conditions), a pour but de développer les énergies renouvelables, le e-commerce, l’intelligence artificielle et le développement de drones militaires, des éco-fermes et des centrales hydroélectriques, selon Kyrgyzindustria, la compagnie d’état kirghize en charge de ce projet et de cette coopération. 

Ce partenariat pose néanmoins quelques questions: la compagnie chinoise en question, Guangdong Xinjin Energy Development, a été créée en mars à Macao, et ne dispose que d’un budget relativement modeste (100 millions de Yuan, soit 15 millions de dollars), et n’a jamais participé à l’élaboration de projets d’envergure. 

Kyrgyzindustria est une société par actions, dont le détenteur unique est le gouvernement. Son capital s’élève à 118 millions de dollars (1 milliard de som). Akylbek Japarov, le président du Kirghizstan et conjointement tête pensante du projet, le voit comme un moyen de raviver l’industrie du pays, de la renouveler, et d’en faire sur le long terme un créateur de spécialistes dans les industries concernées. 

“Avoir un unique actionnaire en la personne de l’Etat est une garantie, pour les citoyens et les investisseurs, que la société se développe rapidement tout en minimisant les risques” a déclaré Akylbek Japarov lors du lancement de Kyrgyzindustria.

La société est cependant soumise à une loi de confidentialité, ce qui crée des doutes au sein de la société civile. Aucun rapport ne permet de vérifier sous quelles conditions sont attribués les fonds, alors que le groupe est dirigé par un politicien cité dans une affaire de corruption.

29/05/2022: Le Tadjikistan et l’Iran mettent fin à leur “guerre froide – Denis Lavaud – 

Le 29 mai, Emomali Rahmon a rendu visite à son homologue iranien Ebrahim Raisi, lors d’un séjour officiel à Téhéran. Les deux pays, qui entretiennent des relations conflictuelles depuis les années 1990, montrent désormais un désir commun de coopération.

Le Tadjikistan, qui compte depuis ces mêmes années sur la Russie pour assurer sa protection, a vu un large retrait des troupes russes sur son territoire depuis le lancement de la guerre en Ukraine. Comme les autres pays d’Asie Centrale, Douchanbé tend désormais à diversifier les traités de coopération militaires et commerciaux, afin de ne pas sombrer avec le récent isolationnisme de son grand partenaire du nord.

Bien que le Tadjikistan accuse l’Iran de soutenir l’opposition dans le pays depuis les années 90 et la chute de l’URSS et jusqu’à l’année 2020, les deux pays font preuve, depuis 2021 et l’arrivée au pouvoir d’Ebrahim Raisi, d’un souhait de détente. Le président Iranien a ainsi effectué son premier voyage officiel, en août 2021, au Tadjikistan, afin d’assister au sommet de l’Organisation de coopération de Shanghai.

Le mois dernier, le chef des forces armées iraniennes, le Major-General Mohammad Bagheri, a visité Douchanbé afin de lancer des discussions sur une coopération bilatérale de sécurité, ainsi que pour visiter un centre de construction de drones iranien. Le gouvernement tadjik semble désormais revenir sur sa position hostile envers le pays, qu’il accusait pourtant en 2016 de soutenir le leader d’opposition (considéré au Tadjikistan comme terroriste) Mouhiddin Kabiri, que Téhéran avait invité à la conférence “Renaissance Islamique” organisé par l’état persan.

30/05/2022 : Un accord de coopération dans le domaine de la sécurité entre la Turquie et l’Ouzbékistan entre en vigueur – Sophie MARC –

Un accord de coopération dans le domaine de la sécurité et concernant la formation et l’entraînement d’étudiants et de cadets a été signé entre les gouvernements turc et ouzbek et est entré en vigueur ce lundi 30 mai. Valide sur une période d’un an et automatiquement renouvelé sauf indication diplomatique contraire, cet accord définit les responsabilités des employés des établissements d’enseignement supérieur où seront accueillis et formés les étudiants et les cadets envoyés par leur pays. 

Plusieurs activités sont également prévues dans l’accord : visites de quartiers généraux et d’institutions, formation mutuelle, cours par le biais d’écoles, de centres de formation et d’universités pour les étudiants ; échange d’informations, coopération technologique dans le domaine de l’ordre public et de la sécurité, assistance mutuelle dans le développement d’équipements et de supports pédagogiques, échange d’expériences et d’informations sur des sujets et des projets communs entre les deux gouvernements. 

Les autorités responsables de la mise en œuvre de l’accord sont la Garde Nationale de la République d’Ouzbékistan et le Commandement Général du Ministère de l’intérieur de la République de Turquie. 

31/05/2022 : Opération anti-terroriste meurtrière dans la région autonome du Gorno-Badakhchan – Amandine PAILLETTE –

Le 31 mai, les autorités tadjikes annonçaient le décès de cinq nouvelles personnes alors qu’elles mènent des opérations antiterroristes -mission qualifiée par le gouvernement tadjik- depuis mi-mai dans la région autonome de Gorno-Badakhchan, à l’Ouest du Tadjikistan. Vaste région représentant près de 40% du territoire du pays mais n’abritant que 3% de la population totale. Le service d’information de l’État citant le Ministère de l’Intérieur, a annoncé  ces neutralisations au cours desquelles des fusils d’assaut ainsi que des explosifs ont été découverts. Le communiqué de presse dévoile que lors de l’opération qui s’est déroulée mardi matin, les hommes, bien qu’appelés à se rendre, ont résisté. 

Depuis plusieurs semaines, les autorités tadjikes mènent une opération visant à éradiquer les mouvements terroristes dans cette zone montagneuse. Le bilan actuel s’élève à treize décès dont un militaire ainsi que des dizaines d’arrestations. Le 22 mai dernier, les autorités tadjikes avaient partagé le décès d’un de leur opposant principal, Mamadbokir Mamadbokirov, tué au cours “d’affrontements internes entre groupes criminels”.

31/05/2022 – L’OSCE visite l’Asie centrale – Mathieu Bailly

Zbigniew Rau, l’actuel président en exercice de l’Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe (OSCE) et ministre polonais des Affaires étrangères, a visité le Kazakhstan et l’Ouzbékistan du 31 mai au 6 juin.

Zbigniew Rau s’est entretenu avec le président du Kazakhstan Kassym-Jomart Tokaïev ainsi que des représentants du gouvernement kazakh, au cours duquel ils ont pu discuter sur les questions sur le futur référendum du Kazakhstan et les affaires internationales du Kazakhstan.

Au cours de sa visite en Ouzbékistan, Zbigniew Rau a rencontré Shavkat Mirziyoyev, président de l’Ouzbékistan, et des membres des deux chambres du parlement. Les objectifs de cette visite étaient de renforcer les relations entre l’OSCE et l’Ouzbékistan et les réformes futures du pays.

Previous Article

VEILLE RUSSIE – du 28 mai au 3 juin 2022

Next Article

VEILLE SUD-CAUCASE – du 28 mai au 3 juin 2022