FrançaisEnglish
  
     
         
Blog

VEILLE ASIE CENTRALE – du 22 octobre au 28 octobre 2022

Équipe de veille géopolitique Asie centrale : Aliya Yechshanova, Tristan Jarraud, Sophie Marc, Julie Eifler-Bolander, Paul Dza

23/10/2022 : Manifestations contre le projet d’accord kirghiz sur la frontière avec l’Ouzbékistan et le réservoir d’eau de Kempir-Abad -Julie Eifler-Bolander-

Depuis le 23 octobre, de nombreuses manifestations ont eu lieu au sujet du réservoir d’eau kirghiz de Kempir-Abad, réprimées par les autorités. Les tensions entre les activistes et le gouvernement se cristallisent autour de ce projet d’accord déplaçant la frontière avec l’Ouzbékistan.

D’après le journal kirghiz Kaktus, les conditions du vote de ce projet ne répondent pas aux exigences de démocratie et de transparence. De plus, la zone concernée comprend le réservoir d’eau kirghiz de Kempir-Abad (4400 hectares de surface, 1,9 km3 d’eau), essentiel pour l’agriculture et l’accès à l’eau, selon Novastan. De nombreux politiques et membres de la société civile s’inquiètent des conséquences de l’accord, alors que le président Sadyr Japarov prônait avant son élection en 2021 la défense de la souveraineté kirghize. Des politiciens, des activistes et des citoyens ont formé un «Comité de Protection de Kempir-Abad». En réponse, le 23 octobre, les autorités ont procédé à des perquisitions et des arrestations. Pour le chef des services de sécurité Kamchybek Tashiyev, ces activistes auraient cherché à préparer un soulèvement pour renverser le gouvernement. Cependant, les manifestations – réprimées – se multiplient, et le pouvoir est accusé de «glisser vers l’autoritarisme», selon les mots du député Dastan Bekeshev. Ces évènements s’inscrivent dans un contexte plus large de répression croissante au Kirghizistan. Le gouvernement cherche d’ailleurs à faire voter une loi prévoyant un contrôle plus grand des médias indépendants. Des représentants des journaux et de la société civile ont fait appel dès le 20 octobre à la médiatrice Atyr Abdrakhmatova pour qu’elle demande un avis à la Commission de Venise, qui veille au respect de la démocratie à travers la loi. Le 26 octobre, Azattyk, l’un des principaux médias critiques, a toutefois été bloqué par les autorités, comme le rapporte Kloop

24/10/2022 : Le président ouzbek a reçu une délégation russe dirigée par le ministre russe de l’Industrie et du Commerce – Sophie Marc –

Le 24 octobre, le président de la République d’Ouzbékistan Shavkat Mirziyoyev a reçu une délégation venue de la Fédération de Russie et menée par le ministre russe de l’industrie et du commerce et coprésident de la Commission intergouvernementale mixte sur la coopération économique entre la Russie et l’Ouzbékistan, Denis Manturov. 

Selon le ministère des Affaires Étrangères ouzbek, cette rencontre a donné lieu à un examen des résultats des travaux de la commission sur la promotion de projets de coopération qui seraient bénéfiques aux deux pays. La commission s’est déjà réunie de nombreuses fois pour discuter du développement de projets de coopération dans les domaines de l’énergie, de l’industrie chimique, pharmaceutique, textile et alimentaire.

Denis Manturov a également souligné l’importance de la Déclaration sur le partenariat stratégique global entre la Fédération de Russie et la République d’Ouzbékistan, signée en septembre 2022, un accord qui réaffirme l’engagement des deux pays à développer leurs relations bilatérales sur le long terme. Selon le ministre de l’industrie et du commerce, plusieurs projets conjoints sont en effet en cours en Ouzbékistan dans les secteurs du pétrole et du gaz, de l’ingénierie mécanique et de l’industrie chimique, entre autres, pour une valeur totale de 8,4 milliards de dollars.

25/10/2022 : Célébration de la fête nationale du «Jour de la République» au Kazakhstan pour la première fois depuis 2009 – Julie Eifler-Bolander –

Le 25 octobre 2022, le Kazakhstan a célébré son Jour de la République. Comme l’a rapporté le service de presse officiel du président kazakh Kassym-Jamart Tokayev, cette fête nationale est censée renforcer l’unité et l’harmonie du peuple kazakh.

Cette date correspond à l’adoption de la Déclaration de Souveraineté du pays, le 25 octobre 1990. Comme l’ont rappelé les nombreux journaux kazakhs (Astana Times, Vlast, Express K), cette Déclaration a été le premier pas vers l’indépendance du Kazakhstan (16 décembre 1991), qui faisait alors encore partie de l’URSS : elle a posé les fondations politiques et légales de la République, en sacralisant l’intégrité, l’indivisibilité, et l’inviolabilité de son territoire, ainsi que le renforcement de son identité nationale. De 1995 à 2009, le 25 octobre a bénéficié du statut de jour férié, successivement en tant que fête nationale – célébrant son rôle significatif sur le développement de l’Etat kazakh – puis en tant que fête publique – centrée sur sa signification socio-politique. Cependant, à partir de 2009, le 25 octobre a perdu son statut de jour férié au profit du Jour de l’Indépendance, le 16 décembre. Le président Tokayev a donc rétabli le statut de fête nationale du 25 octobre, en le baptisant «Jour de la République». Or, ce choix a une résonance particulière dans le contexte de guerre en Ukraine, et de la volonté du Kazakhstan de prendre ses distances avec la Russie. Le Kazakhstan cherche ainsi à se rapprocher de l’Union Européenne et des Etats-Unis. Le Secrétaire d’Etat Antony J. Blinken a d’ailleurs insisté sur Twitter sur leurs priorités communes en Asie Centrale, en réaffirmant le soutien des Etats-Unis à l’indépendance du Kazakhstan.

25/10/2022 : Busan accueille le 15e Forum de coopération Corée du Sud-Asie centrale – Paul Dza –

Le 25 octobre, les ministres des Affaires étrangères de la République de Corée et de cinq pays d’Asie centrale se sont réunis lors d’un forum régional dans la ville portuaire de Busan pour renforcer la coopération économique et sécuritaire. Selon KazInform, les cinq pays d’Asie centrale que sont l’Ouzbékistan, le Kazakhstan, le Tadjikistan, le Turkménistan et le Kirghizistan étaient représentés. 

Le Forum de coopération Corée du Sud-Asie centrale est une plateforme de dialogue lancée en 2007 pour renforcer la coopération dans les domaines économique, culturel et autres. Cette année marque le 30e anniversaire de l’établissement des relations diplomatiques avec les cinq nations d’Asie centrale en 1992. 

27/10/2022 : Une loi d’amnistie pour les participants aux manifestations de Janvier 2022 au Kazakhstan – Tristan Jarraud –

Le 27 octobre, le Sénat Kazakh a adopté une loi concernant les émeutiers des manifestations de janvier 2022, selon le média AKIpress. Officiellement, ces manifestations ont fait 238 morts et plus d’un millier de blessés. Cette loi devrait permettre aux personnes ayant été arrêtées durant cette période de voir les peines prononcées annulées. Il est uniquement question  dans cette loi des petites infractions. Pour ceux qui ont commis des infractions plus graves, ils devraient voir leur peine réduite de trois quarts et pour les criminels les moins importants de moitié. Pour ces deux catégories, il serait question de les aider après avoir purgé leur peine de prison. Pour ce qui est des responsables de crimes plus graves, tels que sont désignés les organisateurs, la loi d’amnistie ne s’appliquerait pas à eux.

27/10/2022: Réunion des chefs d’Etat d’Asie centrale et du président de l’Union européenne – Aliya Yechshanova – 

Le 27 octobre 2022, le président de la République du Kazakhstan, M. Kassym-Jomart Tokayev, le président de la République kirghize, M. Sadyr Zhaparov, le président de la République du Tadjikistan, M. Emomali Rahmon, le président de la République d’Ouzbékistan, M. Shavkat Mirziyoyev, le président du Turkménistan, M. Serdar Berdimuhamedov (représenté par le vice-président du Conseil des ministres du Turkménistan) et le président du Conseil européen, M. Charles Michel, ont accueilli la première réunion régionale de haut niveau à Astana, selon un communiqué du Conseil de l’Union Européenne.

Au cours des 30 années qui ont suivi l’établissement de relations diplomatiques entre les États d’Asie centrale et l’UE, la coopération interrégionale a progressé dans de nombreux domaines et secteurs et sert d’exemple de partenariat multilatéral pour la prospérité et la durabilité. Les dirigeants ont confirmé l’importance de renforcer le dialogue sur l’État de droit, les droits de l’homme, l’égalité des sexes et le travail des institutions, qui sont des principes directeurs de la coopération interrégionale dans le cadre de la stratégie de l’UE pour l’Asie centrale du 17 juin 2019.

Les dirigeants ont noté le résultat positif et le potentiel de la coopération entre l’Asie centrale et l’UE en matière de gestion et de sécurité des frontières, dans la lutte conjointe contre le terrorisme, la criminalité transnationale organisée, la traite des êtres humains, le trafic de migrants, le trafic d’armes légères et de petit calibre, le trafic transnational de drogues et les menaces de cybersécurité, conformément aux principes universels. 

Les dirigeants d’Asie centrale se sont félicités de l’intention de l’UE de faciliter le développement de transports durables, de la logistique et de l’interconnectivité numérique tout en respectant les normes de développement écologique. Les résultats attendus de l’étude de l’UE sur la connectivité durable en Asie centrale sont importants, tout comme l’étroite coopération entre les parties pour harmoniser les itinéraires de transport de l’Asie centrale et de l’UE, notamment avec le réseau transeuropéen de transport (RTE-T). Dans ce contexte, les participants ont salué la conférence ministérielle UE-Asie centrale sur la connectivité prévue pour novembre 2022.

Les participants ont exprimé leur profonde gratitude au Kazakhstan pour avoir initié et accueilli la première réunion des chefs d’État d’Asie centrale et de l’UE et ont convenu de se rencontrer régulièrement.

Previous Article

VEILLE EUROPE DE L’EST – Du 1er octobre au 7 octobre 2022

Next Article

VEILLE SUD-CAUCASE – du 22 octobre au 28 octobre 2022