FrançaisEnglish
  
     
         
Blog

VEILLE ASIE CENTRALE – du 16 juillet au 22 juillet 2022

Equipe de Veille Asie Centrale : Aliya Yechshanova, Sophie Marc

19/07/2022 : Le président Mirziyoyev reçoit le vice-président de la République Islamique d’Iran – Aliya Yechshanova 

Le 19 juillet, le président de l’Ouzbékistan, Shavkat Mirziyoyev, a rencontré le vice-président de la République islamique d’Iran, Soren Sattari, lors d’une visite de travail en Ouzbékistan.

Le leader ouzbek et son invité ont discuté des perspectives d’une coopération mutuellement bénéfique dans les domaines scientifique, technique et innovant. Les parties ont noté la croissance des indicateurs de coopération commerciale et économique. Il y a eu une augmentation significative du volume des échanges entre les deux pays, de 73% l’année dernière et de 22% supplémentaires au premier semestre 2022. Il a été souligné les possibilités d’établir des activités conjointes dans la conduite de la recherche scientifique et appliquée commune, d’attirer des entreprises privées pour financer des initiatives de capital-risque, ainsi que de développer des projets communs dans les domaines des technologies de l’information, produits pharmaceutiques, bio et nanotechnologie.

Une « feuille de route » devrait être adoptée pour la mise en œuvre d’accords et de projets communs dans le cadre du forum ouzbek-iranien sur l’innovation, qui se tiendra prochainement.

22/07/2022 : Les 5 dirigeants des pays d’Asie centrale échouent à s’entendre durant leur sommet au Kirghizistan – Sophie Marc – 

Alors que le sommet réunissant les cinq dirigeants des pays d’Asie centrale – Kazakhstan, Turkménistan, Ouzbékistan, Kirghizistan et Tadjikistan – avait été présenté comme historique pour approfondir l’intégration régionale, leurs présidents ne parviennent pour le moment pas à s’entendre. 

Pensé au départ sur une proposition de l’ancien président du Kazakhstan, Nursultan Nazarbayev,  reporté avec la pandémie puis repris à son compte par son successeur, Kassym-Jomart Tokayev, le sommet organisé au Kirghizistan devait aboutir sur la signature par les cinq dirigeants d’un traité d’amitié et de coopération régionale pour le développement de l’Asie centrale. Au final, seuls 3 pays l’ont ratifié : le Kazakhstan, le Kirghizistan et l’Ouzbékistan. Les deux autres pays – Turkménistan et Tadjikistan – ont prétexté des procédures internes à finaliser pour justifier leur hésitation, une réponse jugée peu convaincante par les observateurs. 

Si le désir d’approfondir la coopération notamment économique dans la région et de dépasser le problème des infrastructures est clairement affiché par les trois pays signataires, les deux autres présidents ont plus axé leurs discours sur les problèmes de la région, notamment ceux venus d’Afghanistan. La stabilité de la région semble être leur première priorité, plus que de créer une véritable cohésion régionale. Une source diplomatique a néanmoins affirmé que les deux pays signeraient sans doute le traité dans les semaines à venir. 

Previous Article

VEILLE RUSSIE – du 16 juillet au 22 juillet 2022

Next Article

VEILLE EUROPE DE L’EST – Du 15 juillet au 22 juillet 2022