FrançaisEnglish
  
     
         
Blog

VEILLE ASIE CENTRALE – du 12 mars au 18 mars 2022

Equipe de veille Asie Centrale : Aliya Yechshanova, Sarah Guérin et Denis Lavaud

14/03/2022: Signature d’un contrat entre le groupe de construction énergétique turkmène et la société Da Afghanistan Breshna Sherkat – Aliya Yechshanova-

Le 14 mars, le président du Turkménistan Gourbanguly Berdimouhamedov a donné «le feu vert», en signant la résolution correspondante, dans lequel la construction énergétique concerne Türkmenenergogurluşyk du Ministère de l’Énergie du Turkménistan conclura un contrat avec la société afghane Da Afghanistan Breshna Sherkat pour des travaux de construction et de mise en service dans la province de Herat, en particulier à la centrale électronique Nour al-Jahad. L’objectif est d’augmenter la capacité d’approvisionnement en électricité. Cette section est l’une des étapes de la « feuille de route » sur la construction des lignes de transport d’électricité du projet inter-Etats Turkménistan-Afghanistan-Pakistan (TAP). Les principaux travaux à entreprendre dans le cadre du contrat sont la conception, la logistique, la construction, l’installation, la mise en service et la mise en service de l’appareillage de commutation ouvert de la centrale électrique de Nour al-Jahad. En janvier de cette année, les représentants des organisations susmentionnées ont discuté des questions de la mise en œuvre précoce du PAPT.

14/03/2022 : Le Kazakhstan développe activement une nouvelle loi sur le développement des énergies alternatives – Aliya Yechshanova-

La réunion du Conseil pour l’amélioration du climat d’investissement présidée par le Premier ministre du Kazakhstan, Alikhan Smailov, qui s’est déroulée le 14 mars, a examiné les questions du financement des obligations découlant du pacte pour le climat et du renforcement de la position internationale du Kazakhstan dans la promotion du «programme vert». Le Kazakhstan avait été parmi les premiers pays à ratifier l’Accord de Paris et avait annoncé des objectifs ambitieux pour décarboniser son économie. Le Gouvernement de la République du Kazakhstan effectue un travail important sur la préparation de documents clés relatifs aux nouvelles orientations de développement qui correspondent aux réalités modernes. Alikhan Smailov a noté qu’un nouveau Code de l’environnement a été adopté en 2021, qui définit les normes pour la réglementation environnementale de l’État, encourage l’attraction des investissements verts et assure la mise en œuvre des obligations environnementales internationales. «Une nouvelle Loi sur les énergies de substitution est en cours d’élaboration pour encourager le développement de sources d’énergie propres. Le nouveau Concept de la politique d’investissement du Kazakhstan jusqu’en 2025 sera basé sur le respect des principes de l’ESG (critères Environnementaux, Sociaux et de Gouvernance) et de l’économie verte», a déclaré le premier Ministre de la République du Kazakhstan. À ces fins, la doctrine de la neutralité carbone d’ici 2060 est en cours d’élaboration, ce qui déterminera le cours stratégique de la politique de l’État pour la transformation progressive de l’économie du Kazakhstan. 

15/03/2022 : L’élection sans surprise de Serdar Berdymuhamedov à la présidence du Turkménistan – Sarah Guérin –

Le 15 mars, trois jours après la tenue de l’élection présidentielle, un communiqué a annoncé la nomination à la présidence de Serdar Berdymukhamedov, le fils de 40 ans du dirigeant sortant, avec 72,97 % des suffrages exprimés. Son investiture aura lieu le 19 mars. La victoire, bien qu’écrasante, est toutefois moins marquée que ce que l’on est habitué à voir dans des États comme le Turkménistan. Le père de Serdar, Gourbangouly, a recueilli plus de 97 % des suffrages exprimés lors des élections de 2012 et 2017. Il est évident que l’intention derrière ce résultat est que Serdar Berdymukhamedov n’éclipse pas son père, qui continuera à conserver un rôle important dans l’appareil d’État, notamment en tant que président du Sénat. Si les observateurs de la CEI ont déclaré le 13 mars n’avoir constaté aucune violation et que les élections présidentielles turkmènes avaient été ouvertes et compétitives, le Département d’État américain a lui affirmé le 15 mars qu’elles n’ont pas respecté les normes de l’OSCE. Le Turkménistan n’aurait pas démontré que « ses processus électoraux [sont] libres, équitables ou compétitifs ». Par ailleurs, le bourrage explicite des bulletins de vote a même été diffusé à la télévision d’État. Selon les sources locales de Turkmen.news, dans différentes villes du pays, certains noms figuraient déjà sur les listes électorales, des bulletins de vote étaient donnés déjà cochées à côté du candidat Serdar Berdimuhamedov, et dans plusieurs bureaux de vote de Dashoguz les urnes étaient déjà à moitié pleines au matin de la journée de vote.

16/03/2022: Kassym-Jomart Tokaïev propose de réformer le système politique du Kazakhstan – Denis Lavaud –

Le 16 mars 2022, lors d’une allocution au parlement, le président du Kazakhstan Kassym-Jomart Tokaïev, a présenté son projet de réforme du système politique du Kazakhstan. Il a notamment évoqué son souhait de passer d’un régime «super présidentiel» à un régime présidentiel avec un parlement fort. Pour ce faire, la réforme prévoit plusieurs choses, comme interdire au président d’être membre d’un parti politique le temps de son mandat, réduire le nombre de députés directement nommés par le président, interdire aux membres de la famille du président de s’octroyer des postes privilégiés, d’exercer des responsabilités politiques, ou bien d’occuper des postes de direction dans une entreprise publique.

16/03/2022: L’Ouzbékistan lève la fermeture de ses frontières avec le Kazakhstan et le Tadjikistan – Denis Lavaud –

Le gouvernement Ouzbek a décidé de rouvrir ses frontières avec le Kazakhstan et le Tadjikistan voisin le 16 mars, en levant toute interdiction de passer les frontières terrestres décidées au début de la pandémie mondiale de coronavirus.

«Sont annulées toutes les interdictions de mouvement au niveau des frontières terrestres entre l’Ouzbékistan, le Tadjikistan et le Kazakhstan dès le 16 mars. Nous mettons tout en place afin de rétablir le travail des postes aux frontières, après deux ans d’arrêt» a déclaré le porte-parole du gouvernement ouzbek, alors que le pays connaît une nette amélioration de sa situation sanitaire.

Le gouvernement a également communiqué sur le projet de négociations ayant pour but de remettre en place les liaisons par autocar entre l’Ouzbékistan, la Russie et le Kirghizstan. 

17/03/2022 : L’Ouzbékistan se positionne et appelle à la fin de l’agression en Ukraine – Sarah Guérin –

S’exprimant au Sénat le 17 mars, le ministre ouzbek des Affaires étrangères Abdoulaziz Komilov a exhorté les deux parties au conflit à trouver une solution diplomatique. «Pour que cela se produise, il faut d’abord mettre fin aux activités militaires et à l’agression.» Abdoulaziz Komilov a par la même reconnu l’intégrité territoriale de l’Ukraine, et affirmé ne pas reconnaître l’indépendance des deux territoires de Donetsk et Lougansk. Cela est significatif compte tenu de son interdépendance diplomatique et économique avec la Russie. Tous les autres pays d’Asie centrale ont jusqu’à présent adopté des positions sinon silencieuses au moins évasives. Comme Temour Oumarov, membre du Carnegie Moscow Center, l’a noté dans un commentaire sur son flux Telegram, «Chacun [des pays d’Asie centrale] à sa manière dépend de la Russie, et par conséquent, ils ne veulent pas la mettre en colère. Mais en même temps, il n’y a pas un seul pays d’Asie centrale qui puisse soutenir les actions de la Russie envers l’Ukraine, car cela légitimerait indirectement les tentatives de Moscou d’interférer dans leurs propres affaires intérieures». L’Ouzbékistan se démarque ainsi de ses pairs d’Asie centrale, et ce d’autant plus que le gouvernement ouzbek a également proposé ce 10 mars des procédures simplifiées de demande de visa de travail et de résidence pour les investisseurs étrangers dans le secteur informatique. Les responsables ouzbeks ont déclaré que les entreprises informatiques bénéficieront d’un large éventail d’allégements fiscaux et des aides supplémentaires pour le déménagement. Cela est le signe que l’Ouzbékistan espère attirer la fuite des cerveaux actuellement en cours en Russie. Les visas seront délivrés à partir du 1er avril.

17/03/2022 : Le Président du Tadjikistan et le Haut-Commissaire des Nations Unies ont discuté de la situation autour des réfugiés afghans – Sarah Guérin –

Le 17 mars, le président tadjik Emomali Rahmon a reçu le haut-commissaire des Nations unies pour les réfugiés Filippo Grandi, rapporte le service de presse du chef de l’État. Cette visite de deux jours au Tadjikistan intervient après une visite de Filippo Grandi en Afghanistan. Lors de la réunion, les discussions ont porté sur les questions relatives à l’arrivée des réfugiés afghans et des solutions durables pour leur accueil et leur insertion, et notamment sur la coopération entre le Tadjikistan et l’ONU et ses structures à ce sujet. Entre-temps, Filippo Grandi a également rencontré hier le ministre tadjik de l’Intérieur, Ramazon Rakhimzoda, et s’est dit satisfait des efforts du Tadjikistan pour résoudre les problèmes des apatrides. Cette visite intervient à point nommé, puisque le 15 mars, le Tadjikistan a demandé de l’aide pour renforcer sa frontière avec l’Afghanistan, et notamment une assistance financière et logistique. Comme l’a souligné le directeur de l’Agence du contrôle des drogues (DCA) du Tadjikistan, le major général de justice Khabibullo Vohidzoda, une aide est nécessaire en raison des menaces croissantes en provenance de l’Afghanistan, notamment en ce qui concerne les trafics de drogue et d’armes, les activités terroristes et extrémistes, la traite des êtres humains et autres crimes transnationaux.

Previous Article

VEILLE SUD-CAUCASE – du 12 mars au 18 mars 2022

Next Article

VEILLE UNION EUROPENNE – du 12 mars au 18 mars 2022