РусскийFrançaisEnglish
  
     
         

Formation – Lutte contre la corruption

Lutte contre la corruption


Ce cycle de cours introductif se propose de connaitre les fondamentaux de la lutte contre la corruption, les dynamiques récentes et la mobilisation de la société civile contre une infraction longtemps présentée à tort comme un crime sans victimes. Comprendre les conséquences et l'impact des pratiques de corruption sur les Etats, les sociétés et les personnes permet aussi de mieux combattre ses effets délétères. Il est important de décrypter les schémas, les méthodes et les typologies de corruption pour cerner l'étendue et l'ampleur de la corruption dans tous les Etats du monde. Se familiariser avec les aspects juridiques et techniques permet de détecter plus efficacement les faits de corruption grâce à la maîtrise d'outils et de nouveaux mécanismes en place

Aperçu

Objectifs pédagogiques

Programme détaillé

La corruption est un phénomène très ancien même si la temporalité accélérée des nombreux scandales de corruption peut conduire à la perception erronée d’un mal endémique de l’époque contemporaine. Elle s’inscrit au contraire dans une histoire longue dont il importe de retracer les grandes étapes afin de mettre en perspective les impacts et les enjeux. La corruption fait l’objet de nombreuses définitions qui se recoupent autour d’un socle et de principes commun.

Les schémas de corruption sont très variés, des plus basiques aux plus sophistiqués. L’échelle, l’étendue, la typologie, le caractère transnational et le secteur d’activité sont autant d’éléments à prendre en compte pour disposer d’une vue d’ensemble des schémas identifiés. L’extorsion économique, les cadeaux, les pots-de-vin, la collusion, les paiements, les pactes corruptifs sont analysés dans leur dimension juridique, économique et sociale.

Les actes de corruption et les violations de l’intégrité ont de multiples conséquences sur les Etats, les sociétés, les citoyens, le développement et l’économie. La corruption a des impacts délétères sur la gouvernance, la croissance économique, la santé, l’éducation, la stabilité sociale, l’environnement et les investissements. Analyser les effets de la corruption à la lumière de ces éléments permet de mieux comprendre la manière dont la corruption s’infiltre dans chaque interstice de la société et offre une grille de lecture renouvelée de ces infractions.

La société civile, les universités, les associations et les médias jouent un rôle nouveau, clé et déterminant dans la lutte contre la corruption. Mieux informées, plus promptes à demander des comptes aux responsables politiques et davantage conscientes des risques d’infiltration de la criminalité financière, les sociétés sont aujourd’hui à l’avant-poste de ces mouvements de lutte contre la corruption. Les nouvelles technologies, l’accès à de nombreuses données en source ouverte et la multiplicité des canaux de diffusion permettent une prise de conscience au niveau global qui pose les jalons d’une nouvelle dynamique.

La mise en place de conventions et de lois, fruit de compromis politiques et juridiques a marqué un tournant dans la lutte contre la corruption. Tour à tour, les organisations, les Etats, puis les entreprises ont progressivement intégré ces nouveaux cadres dans leurs systèmes et se sont dotés de structures internes de plus en plus élaborées. Comprendre les fondations et les principes qui sous-tendent la promulgation de ces conventions et de ces lois permet de mieux s’approprier les mécanismes mis en place et les actions entreprises au niveau national et international dans la lutte contre la corruption.

Mener à bien une évaluation des risques de corruption nécessite de maîtriser les concepts, la méthodologie et les pratiques propres au cheminement et aux étapes d’une évaluation. Analyser les éléments des risques pays, sectoriel et de corruption permet ensuite d’établir une cartographie des risques qui recense l’ensemble des risques en fonction de l’impact et de la probabilité de leur survenance. Une évaluation des risques de corruption et une cartographie sont des outils très efficaces de prévention et de gestion des risques de corruption, quelle que soit la taille de l’entreprise ou de l’organisation.

Votre formatrice

Docteur en droit, diplômée de Paris Panthéon Assas, Sorbonne Université et l’INALCO, forte de 16 années d’expérience dans le secteur privé dans des banques internationales et dans le secteur public dans des organisations internationales, Laetitia Arrenault était en charge du développement et du pilotage du cadre et des politiques de conformité, d’intelligence économique, de la mise en place des stratégies de réduction des vulnérabilités et des risques dans plusieurs structures. 

Ses diverses expériences lui ont permis de se spécialiser dans les investigations, le décryptage des questions géopolitiques et des relations internationales, la lutte contre la corruption et la fraude, les sanctions internationales, les questions d’extraterritorialité et la promotion de l’éthique et de l’intégrité. Polyglotte, elle a développé ses compétences dans un environnement international et multiculturel, et a particulièrement œuvré à l’harmonisation de procédures de conformité dans des pays et des structures très différents (Europe, Asie, Afrique). 

Évaluation

QCM – coefficient 1 (1 QCM de 10 questions pour chaque séance de formation).

Dissertation (pour les étudiants) OU Note d’analyse (pour les professionnels) coefficient 3.

Important : Tous les bénéficiaires peuvent choisir le sujet de leur dissertation qui doit être validé au préalable par le formateur (EurasiaPeace propose systématiquement deux sujets). Les sujets des notes d’analyse sont proposés par les professionnels eux même et validés par le formateur et EurasiaPeace. Tous ces rendus finaux doivent comprendre entre 16 et 20 000 caractères (6,5 à 8 pages) et le délai de rendu est de 1 mois à partir du dernier jour de formation.

Toute absence non justifiée à une séance de formation est sanctionnée d’un retrait de 2 points sur la note d’évaluation finale. 


Modalités et contact

Contactez-nous à l’adresse suivante : formations@eurasiapeace.org

Accessibilité

EurasiaPeace s’engage à favoriser l’accès à ses prestations aux personnes en situation de handicap. Pour tout besoin spécifique en terme d’accessibilité, veuillez adresser un mail à notre référent Handicap et Formation, Morgan Caillet, à l’adresse suivante : formations@eurasiapeace.org

Budget

Cette formation de 10h est à 375€ pour les particuliers et à 800€ pour les entreprises. 

Une réduction de 25% est appliquée aux particuliers abonnés à EurasiaPeaceAbonnez-vous pour 12€ par an ! Et demandez votre code promo à l’adresse suivante: formations@eurasiapeace.org 

Votre entreprise a une demande ou une attente particulière et souhaite un devis personnalisé, contactez-nous à l’adresse suivante : formations@eurasiapeace.org