РусскийFrançaisEnglish
  
     
         

Formation – Fondamentaux de la guerre économique

Fondamentaux de la guerre économique


Ce cycle de cours introductif se propose de faire connaitre l'histoire, les mécanismes et les ressorts de la guerre économique longtemps occultée dans l'espace médiatique et pourtant présente en temps de guerre comme en temps de paix. Des menaces multiples et hybrides pèsent sur les entreprises et les intérêts des Etats, et la notion d'ami et d'allié résiste mal à l'épreuve des faits. Identifier les acteurs clés, cartographier les catégories de risques et apprendre des erreurs passées permet de mieux se préparer, de détecter les failles et les vulnérabilités, d'anticiper les risques et de se prémunir face aux nouveaux visages de la guerre économique dans un monde fragmenté et complexe.

Aperçu

Objectifs pédagogiques

Programme détaillé

La guerre économique, dont les techniques sont de plus en plus élaborées et variées, s’inscrit dans une histoire longue. La mondialisation a exacerbé des menaces qui pour être parfois brutales et violentes, n’en demeurent pas moins anciennes. Resituer la guerre économique dans l’histoire et dans le temps permet de mieux comprendre les enjeux contemporains dans un monde marqué par la récurrence des crises économiques et financières. Au cœur de nombreuses problématiques, elle offre une grille de lecture pour décrypter les impacts d’une matière complexe.

Les techniques de renseignement et d’espionnage sont anciennes, mais les progrès en matière de nouvelles technologies, d’information et de communication ont démultiplié leur puissance et offrent aux pays et entreprises qui les maîtrisent une nouvelle palette d’instruments d’une efficacité redoutable. Le manque de sensibilisation à ces nouvelles armes fait courir un risque important à l’heure de la mondialisation qui projette des aspects nettement plus sombres qu’au début des années 2000.

Le droit est au cœur des enjeux géopolitiques et économiques et en quelques années, est devenu un nouveau terrain d’affrontement. Les politiques de sanctions et d’embargos, l’extraterritorialité, les mesures protectionnismes, la manipulation des outils juridiques et des lois sont autant d’instruments au service d’une volonté de domination et de puissance économique où les règles de libre-échange et de commerce international sont régulièrement bafouées. La redéfinition des blocs et la recomposition des puissances sur l’échiquier géopolitique mondial confère une nouvelle dimension à l’instrumentalisation du droit.

Les conflits et guerres actuels cohabitent avec une nouvelle violence propre à la guerre économique. La fin de la guerre froide et les phases successives de la mondialisation ont redessiné les enjeux économiques et les velléités de puissance des Etats qui s’affrontent de manière indirecte. Affranchie des lois de la guerre classique tout en s’inspirant de ses techniques et de ses méthodes, la guerre économique se superpose à la volonté de puissance des Etats non pas territoriale mais économique et financière. Forme à la fois ancienne et moderne, elle se définit par son caractère hybride et multiforme.

La mise en place de nouvelles normes et de référentiels, fruit d’une lutte acharnée faite d’influence et de relais, se joue souvent dans les couloirs et les salons feutrés des think tanks et des organisations internationales. Le droit dit souple, le soft power, s’est progressivement infiltré dans de nombreux aspects de la vie économique et sociale, à travers des opérations de marketing, d’influence, de manipulation, de persuasion et de chantage. La définition de normes est devenue une stratégie d’influence dans le domaine cognitif et l’intelligence juridique est particulièrement efficace dans l’intégration de ces règles et normes derrière le paravent du consentement.

Les risques juridiques qui découlent de la guerre économique sont désormais mieux identifiés, mais encore insuffisamment appréhendés. Renforcer la résilience est aujourd’hui présenté comme une urgence et s’articule autour de propositions financières, commerciales et politiques. Toutefois, au-delà des outils et des propositions, c’est surtout au niveau de la volonté politique et de la coopération que le réarmement est urgent et nécessaire. De nombreux freins sont encore présents et nuisent à la cohérence d’ensemble pourtant indispensable.

Votre formatrice

Docteur en droit, diplômée de Paris Panthéon Assas, Sorbonne Université et l’INALCO, forte de 16 années d’expérience dans le secteur privé dans des banques internationales et dans le secteur public dans des organisations internationales, Laetitia Arrenault était en charge du développement et du pilotage du cadre et des politiques de conformité, d’intelligence économique, de la mise en place des stratégies de réduction des vulnérabilités et des risques dans plusieurs structures. 

Ses diverses expériences lui ont permis de se spécialiser dans les investigations, le décryptage des questions géopolitiques et des relations internationales, la lutte contre la corruption et la fraude, les sanctions internationales, les questions d’extraterritorialité et la promotion de l’éthique et de l’intégrité. Polyglotte, elle a développé ses compétences dans un environnement international et multiculturel, et a particulièrement œuvré à l’harmonisation de procédures de conformité dans des pays et des structures très différents (Europe, Asie, Afrique). 

Évaluation

QCM – coefficient 1 (1 QCM de 10 questions pour chaque séance de formation).

Dissertation (pour les étudiants) OU Note d’analyse (pour les professionnels) coefficient 3.

Important : Tous les bénéficiaires peuvent choisir le sujet de leur dissertation qui doit être validé au préalable par le formateur (EurasiaPeace propose systématiquement deux sujets). Les sujets des notes d’analyse sont proposés par les professionnels eux même et validés par le formateur et EurasiaPeace. Tous ces rendus finaux doivent comprendre entre 16 et 20 000 caractères (6,5 à 8 pages) et le délai de rendu est de 1 mois à partir du dernier jour de formation.

Toute absence non justifiée à une séance de formation est sanctionnée d’un retrait de 2 points sur la note d’évaluation finale. 


Modalités et contact

Contactez-nous à l’adresse suivante : formations@eurasiapeace.org

Accessibilité

EurasiaPeace s’engage à favoriser l’accès à ses prestations aux personnes en situation de handicap. Pour tout besoin spécifique en terme d’accessibilité, veuillez adresser un mail à notre référent Handicap et Formation, Morgan Caillet, à l’adresse suivante : formations@eurasiapeace.org

Budget

Cette formation de 10h est à 375€ pour les particuliers et à 800€ pour les entreprises. 

Une réduction de 25% est appliquée aux particuliers abonnés à EurasiaPeaceAbonnez-vous pour 12€ par an ! Et demandez votre code promo à l’adresse suivante: formations@eurasiapeace.org 

Votre entreprise a une demande ou une attente particulière et souhaite un devis personnalisé, contactez-nous à l’adresse suivante : formations@eurasiapeace.org